Post-doctorant ou Post-doctorante en " Vie privée et innovation" - CDD 24 mois

Caractéristiques du poste :

Date limite : 31 décembre 2022
Localisation : 19 Place Marguerite Perey, Palaiseau 911240
contrat : CDD de 24 mois

Télécom Paris, école de l’IMT (Institut Mines-Télécom) et membre fondateur de l’Institut Polytechnique de Paris, est une grande école du top 5 des écoles d’ingénieurs généralistes françaises. Institution à « taille humaine » mais à forte composante internationale, Télécom Paris est reconnue pour sa proximité avec les entreprises. Cette école publique garantit une excellente employabilité dans tous les secteurs et apparait comme la 1ère grande école d’ingénieurs sur toute la verticale du numérique (des couches matérielles jusqu’aux usages).

Avec des enseignements d’excellence et une pédagogie innovante, Télécom Paris est au cœur d’un écosystème d’innovation unique, fondé sur l’interaction et l’importance du mode projet dans sa formation d’une part, et de l’autre part sur sa recherche interdisciplinaire. Ses enseignants-chercheurs sont affiliés à deux laboratoires de recherche: d’une part, le laboratoire LTCI qui est présenté par le HCERES comme une unité phare dans le domaine des sciences du numérique avec un rayonnement remarquable à l’international; et d’autre part, le laboratoire i3, Institut interdisciplinaire de l’Innovation (I3 – UMR 9217 du CNRS), qui poursuit un programme de recherche multidisciplinaire centré sur l’innovation dans le cadre d’une collaboration avec l’École Polytechnique et Mines ParisTech.

Basée à Palaiseau, au cœur du campus de l’Institut Polytechnique aux côtés de l’École polytechnique, de l’ENSTA, de Télécom Sud Paris et de l’ENSAE, Télécom Paris est également dotée d’un incubateur basé à Paris au cœur de l’écosystème français des start-ups.

Télécom Paris se positionne comme le laboratoire à ciel ouvert de tous les grands défis technologiques et sociétaux : intelligence artificielle, informatique quantique, IOT, cybersécurité, grands équipements numériques (Cloud), 5G/6G, Green IT.

 

 

CONTEXTE SCIENTIFIQUE

 

 

Le post-doc sera hébergé au sein de l’équipe d’économistes du département SES de Télécom Paris, Institut Polytechnique de Paris, sous la direction de Patrick Waelbroeck. Il s’inscrit dans un axe de recherche sur l’impact des données sur la direction de l’innovation et est financé par le projet Living Lab 5G, un réseau de plateformes d’expérimentation ouverte labélisée par l’Arcep, la DGE et le CSF numérique. Le post-doc effectuera ses recherches au sein d’une équipe spécialisé dans l’économie des données.

Vie privée et innovation : proposition de recherche

Les données sont le carburant de l’économie numérique. De nombreuses innovations sont axées sur les données : elles utilisent de nouveaux algorithmes, tels que l’apprentissage automatique et l’intelligence artificielle, ainsi que des systèmes d’information qui nécessitent de grandes quantités de données, notamment des données personnelles.

Dans la littérature actuelle, les réglementations en matière de protection de la vie privée sont généralement considérées comme un obstacle aux innovations : il existe un compromis entre la protection de la vie privée et les innovations de haute qualité. Ce point de vue est partagé par les arguments de type Chicago-school, selon lesquels les entreprises devraient être autorisées à collecter toutes les informations disponibles à des fins d’efficacité. Dans cette optique, l’absence de données signifie l’absence d’innovation.

Cet argument peut être contesté s’il existe des externalités négatives pour les consommateurs en raison de l’orientation des innovations. En effet, les innovations peuvent augmenter le surplus du consommateur, mais les innovations fondées sur les données présentent également de nombreux inconvénients pour les consommateurs et la société : fake news, deep fakes, bulles de filtres et chambres d’écho, discrimination par les prix, … En outre, les innovations peuvent conduire à des situations dans lesquelles la vie privée est moins protégée, ce qui suscite des inquiétudes quant à la vie privée et à la confiance des consommateurs. Dans ce contexte, les consommateurs peuvent cacher des informations ou décider de fournir des données de faible qualité. Si la qualité des données diffère selon les régimes de protection de la vie privée, alors la protection de la vie privée pourrait être optimale.

Questions de recherche

Il existe différents régimes de protection de la vie privée, dont l’opt-in et l’opt-out ; et les consommateurs ont des attitudes différentes à l’égard du partage des données dans le cadre des différents régimes de protection de la vie privée et agissent de manière stratégique en cachant ou en fournissant des données de faible ou de haute qualité (en utilisant des outils techniques tels que des scripts, des spoofers, de faux identifiants, etc.)

La première question de recherche est la suivante. Avec le régime “opt-in”, les consommateurs sont prêts à partager davantage de données de haute qualité, parce qu’ils font davantage confiance à l’entreprise puisqu’il existe une possibilité de sanction (par exemple par le biais des recours collectifs du règlement général sur la protection des données en Europe). Avec le régime de l’opt-out, il pourrait y avoir un risque d’externalités négatives qui dépendent de la quantité de données exposées. Ces externalités négatives peuvent prendre différentes formes : effet individuel (comme les vols d’identité, la discrimination par les prix, le spam) et effets de groupe (par exemple avec les données sociales ou en présence d’externalités de l’information). Les consommateurs préfèrent-ils un régime de minimisation des données avec des données de haute qualité à un régime d’opt-out où plus de données mais de moindre qualité sont exposées ?

La deuxième question de recherche est liée à l’orientation de l’innovation. L’innovation peut avoir un impact sur la vie privée car les innovations peuvent être rendues plus ou moins intrusives. Quelles données seront collectées ? Quel domaine et quel type d’innovation seront privilégiés ? Quel type d’innovations fondées sur les données émergera ?

Ces questions de recherche sont également liées à l’éthique. Quelles sont les garanties que les innovations se traduiront par des technologies améliorant le bien-être, et pas seulement par des technologies maximisant le profit ?

MISSIONS PRINCIPALES DU POSTE

  1. Assurer des missions de recherche dans le domaine de l’économie numérique
  2. Assurer des missions d’encadrement et de tutorat
  3. Participer à la notoriété de l’Ecole et de l’Institut Mines-Télécom

ACTIVITÉS PRINCIPALES

1. Assurer des missions de recherche dans le domaine de l’économie numérique
– Réalise des missions de recherche en « économie numérique » au sein du département SES de Telecom Paris
– Participe et assure la réalisation des livrables du projet Living Lab 5G sur le modèles d’affaires basées sur l’exploitation des données personnelles et leurs impacts énergétiques.

2. Assurer des missions d’encadrement et de tutorat
– Encadre des projets étudiants et des stages ingénieurs

3. Participer à la notoriété de l’Ecole et de l’Institut Mines-Télécom
– Publie les résultats de ses travaux de recherche dans des revues internationales
– Réalise des présentations et des conférences
– S’implique dans les sociétés savantes ou professionnelles
– Entretient des relations étroites avec les institutions académiques, les centres de recherche et les entreprises

4. Divers
– Participe à l’animation scientifique, pédagogique et de gestion du Département ou de l’Institution
– Le cas échéant, dirige et gère les agents placés sous sa responsabilité ou sa supervision.
– Rend compte des activités et des résultats qui relèvent des missions dont il a la charge

Pré-requis du poste

Compétences, connaissances et expériences indispensables :

– Connaissance théorique et/ou empirique approfondie dans le domaine de l’économie numérique, de l’économie industrielle et de l’économie de l’innovation
– Maîtrise de l’anglais

Compétences, connaissances et expériences souhaitables :

– Expertise dans la modélisation en économie industrielle

Capacités et aptitudes :


– Capacité à travailler en équipe, qualités relationnelles ;

– Qualités pédagogiques ;

– Aptitude à la rédaction et à la synthèse.

Niveau de formation et/ou expérience requis :

– Doctorat ou équivalent

 

MODALITÉS DE CANDIDATURE

Le dossier de candidature doit contenir :

  • un CV détaillé
  • une lettre de motivation
  • tout élément jugé utile à l’examen de la candidature

Date limite de candidature : 31/12/2022

Contact scientifique : Patrick Waelbroeck, patrick.waelbroeck@telecom-paris.fr

Contact administrative : Marjore Xavier, marjorie.xavier@telecom-paris.fr

postulez ICI

Tous nos postes sont ouverts aux personnes en situation de handicap.