Pressroom

Gestion de crise : mieux intégrer la réponse des citoyens (The Conversation)

Dans le cadre de mes travaux de recherche qui portent sur l’apport du numérique en gestion de crise et notamment sur les compétences numériques des acteurs d’une crise (institutionnels ou citoyens), j’ai eu l’opportunité d’effectuer une observation pendant la crise sanitaire Covid-19 du 9 au 23 avril 2020 au Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) de Nîmes.
Par Caroline Rizza, enseignante-chercheure en sciences de l’information et de la communication à Télécom Paris, présidente de la Société Savante ISCRAM Information System for Crisis Response and Management.

Cette enquête immersive m’a permis d’affiner mes hypothèses de recherche sur le rôle clé que peuvent jouer les initiatives citoyennes lors d’une crise. Et ce, qu’elles naissent dans l’espace public commun ou virtuel.

Les médias sociaux permettent une action citoyenne immédiate

Les crises qualifiées de « sécurité civile » se caractérisent souvent par une cinétique rapide (montée en « pic de crise » et retour « à la normale »), des incertitudes, des tensions, des victimes, des témoins…

Image d’entête Eric Cabanis/AFP via The Conversation