Pressroom

Des jeunes polytechniciens « écolos » veulent changer l’État « de l’intérieur » (Le Monde)

Conscients de la crise climatique, de plus en plus de jeunes polytechniciens souhaitent être utiles dans les hautes sphères de l’État. Y compris parmi les « X-Mines » et le corps des Mines [qui concerne des élèves de Télécom Paris].

[…] De l’intérieur, une nouvelle génération de hauts fonctionnaires « écolos » veut peser de tout son poids sur les politiques publiques de ces prochaines années, avec l’espoir d’imposer une forme de radicalité dans les rouages de l’Etat. En 2021, près de 200 jeunes hauts fonctionnaires issus des rangs des écoles de la haute fonction publique (ENA, École nationale de la magistrature, École des hautes études en santé publique, etc.) ont signé un appel réclamant une « réforme en profondeur de la scolarité et des carrières offertes par la fonction publique (…) pour être à la hauteur des exigences qu’imposent les crises environnementales ». En juin, la première ministre, Elisabeth Borne, a annoncé sa volonté de former le gouvernement et la fonction publique à la transition écologique.

Chaque année, le corps des Mines, qui compte environ 900 membres en activité, recrute une vingtaine d’étudiants : une dizaine de polytechniciens, généralement les dix premiers du classement de sortie, les fameux X-Mines, ainsi qu’une dizaine d’autres élèves issus des Écoles normales supérieures, de l’École des mines, de Télécom Paris, des jeunes docteurs […]

Image d’entête source Jcomp/Freepik