Admission post DUT

Diplômés (ou futurs diplômés) d’un DUT

Domaines : DUT Génie Électrique Informatique Industrielle (GEII), Mesures Physiques (MP), Réseaux et Télécoms (R&T)

Intégrez Télécom Paris en première année, les études durent 3 ans.

La formation d’ingénieur Télécom Paris est axée à la fois sur la maîtrise des nouvelles technologies numériques dont l’usage est largement répandu de nos jours, sur les qualités managériales, sur la pratique des langues, sur la dimension internationale…

En savoir plus sur l’intérêt de la formation Télécom Paris.

Zoom sur la formation en apprentissage

À partir de la rentrée 2019, un cursus ingénieur par apprentissage est proposé. Il aboutit au même diplôme qu’en formation initiale. Ce cursus est ouvert en priorité aux élèves issus de DUT.

  • 1re année : tronc commun à temps plein – les bases de l’ingénieur innovant
  • 2e et 3e années : une orientation à la carte en apprentissage
    Rythme hebdomadaire : 3 jours de cours, 2 jours en entreprise

La première année est constituée d’un tronc commun (mathématiques appliquées, communications numériques, physique électronique et réseaux, informatique, sciences économiques et sociales, un projet PACT, deux langues vivantes, et un stage d’exploration professionnelle).

Les 2e et 3e années sont réalisées en alternance avec un rythme de 3 jours à l’École et 2 jours en entreprise. Les étudiants choisissent l’un des trois parcours thématiques proposés :

Cybersécurité

Descriptif
La cybersécurité et la cyberdéfense (cyber2) sont devenues nécessaires pour tous les domaines portant sur le
traitement de l’information. Cette nécessité est imposée non seulement par le régulateur mais aussi par le maintien
des activités de production matérielles ou immatérielles. Au travers de la Cyber2 on s’impose une maîtrise du
périmètre et du contexte, ainsi on s’imprègne naturellement de la stratégie et des objectifs de l’entité à sécuriser.

Objectifs
Ce parcours thématique vise à donner aux élèves une formation aussi bien technique que conceptuelle. Il prépare les
futurs ingénieurs à devenir des analystes en Cybersécurité consistant notamment :

  1. à la formalisation des problèmes et de leurs conséquences,
  2. à la définition, conception et mise en oeuvre de solutions globales de sécurité (techniques, organisationnelles et sociales).
    Un poids important est mis sur les problématiques du hacking et de leur maîtrise en termes techniques et méthodiques.
Compétences visées
  • Comprendre et anticiper sur les menaces et vulnérabilités.
  • Maîtriser et définir les solutions de sécurité et leur mise en œuvre.
  • Étudier et analyser un contexte réseaux et informatique.
Méthodes pédagogiques
Les ateliers, travaux pratiques et travaux dirigés représentent près de la moitié des enseignements de cyber2. La validation de plus de trois quart des enseignements se fait par des projets personnels. Ces projets portent sur des cas
d’usage pertinents et actuels et ainsi renforcent les enseignements. Durant la seconde année du parcours, les élèves suivent un grand projet (120 heures programmées) durant lequel ils mettent en pratique les connaissances acquises sur un sujet en lien avec leurs choix de spécialisation. Ce projet occasionne une initiation à la recherche pour les élèves.

 

Réseaux télécoms et internet des objets

Descriptif
Le parcours « Réseaux télécoms et IoT» forme des ingénieurs experts en réseaux mobiles et Internet des objets maîtrisant aussi bien les technologies que les architectures.

Alors que les réseaux cellulaires ont bouleversé nos modes de communication, l’Internet des objets (IoT) est appelé à révolutionner la santé, l’industrie, les transports, la ville ou les loisirs. Les réseaux mobiles et l’IoT sont par conséquent les deux grandes composantes de la cinquième génération à venir. Le concept “anytime, anywhere,
anydevice” propre aux nouveaux usages des télécommunications ainsi que l’explosion de la quantité de données numériques à transmettre, se traduisent par la nécessité d’innover sur les systèmes de communication et tout particulièrement au niveau des technologies sous-jacentes.

Objectifs
Le parcours « Réseaux télécoms et IoT» vise à former des architectes réseaux, des ingénieurs en systèmes de télécommunications, des consultants experts techniques, pour intégrer un grand groupe, une PME ou une start-up.

Ces profils sont particulièrement prisés chez les opérateurs, mais aussi chez les fournisseurs d’énergie, les constructeurs de voitures intelligentes, dans le domaine de l’e-santé, etc.

La 2e année du parcours apporte une vue à la fois globale et complète des technologies des réseaux de communication tant d’un point de vue théorique que pratique. Les élèves acquièrent les fondements des systèmes de communication au niveau physique.

La 3e année offre une formation équilibrée entre principes généraux des réseaux sans fil, aspects technologiques (normes, protocoles, architectures, y compris pour le cloud mobile), expérimentations sur plateformes, aspects théoriques (modélisation stochastique pour l’évaluation de performance et l’optimisation) et ouvertures sur les défis actuels.

Compétences visées

À l’issue de ce parcours, l’étudiant sera capable :

  • d’identifier les spécificités d’un système de communication,
  • d’analyser les limites techniques et théoriques d’un système de communication,
  • de concevoir un système de communication en accord avec un cahier des charges,
  • de comprendre les limites technologiques ultimes d’un réseau de communication,
  • d’identifier les fonctions cellulaires présentes dans un système et déterminer leur fonctionnement conjoint
    dans ce système,
  • de concevoir un service de bout en bout et déterminer les protocoles et architectures nécessaires à sa mise en œuvre,
  • d’analyser une recommandation technique et modéliser le fonctionnement de la partie du système considéré,
  • de concevoir des stratégies de déploiement et planification d’un système mobile et IoT.

Méthodes pédagogiques
Durant chaque année de ce parcours, une place importante est dédiée aux travaux pratiques et aux projets. Ainsi, durant la 2ème année, un projet “fil rouge” accompagne les étudiants tout au long de l’année afin de leur permettre de mieux appréhender la notion de systèmes de communication en faisant l’articulation entre les différentes Unités d’Enseignement. Les étudiants auront également l’opportunité d’intégrer l’ensemble de leurs connaissances en réalisant plusieurs projets à périmètre plus restreint offrant un focus sur un élément particulier du système de communication.

Durant la 3e année, le cursus est composé à 45% de travaux pratiques et dirigés. En particulier, les étudiants pourront observer en pratique les systèmes étudiés en cours grâce à des expérimentations sur plateformes, et à des analyses de traces de réseaux opérés. Ils auront aussi des travaux pratiques de modélisation afin d’appréhender la planification et le dimensionnement de réseaux en amont. De plus, des projets continueront de les accompagner afin qu’ils mettent en œuvre les connaissances acquises dans un cadre plus libre que celui des travaux pratiques.

Les thèmes abordés en 2e année sont les communications numériques, les communications optiques, les antennes et les systèmes électroniques de communication sans fil associés ainsi que leur interaction afin d’obtenir une vision de bout en bout d’un réseau de communication.

Les thèmes abordés en 3e année sont les principes fondamentaux des réseaux sans fil, les protocoles IoT sans fil (WiFi, Bluetooth LE, Zigbee, LoRa, Sigfox, 6LowPAN),
les réseaux cellulaires de la 2G à la 5G, le cloud mobile et la virtualisation, les réseaux de capteurs, l’ingénierie des
réseaux sans il et l’évaluation de performances des réseaux.

 

Systèmes embarqués

Descriptif
Le domaine des systèmes embarqués est extrêmement dynamique et offre des débouchés dans de nombreuses entreprises de tailles très diverses depuis des jeunes pousses (UrbanHello…) jusqu’à des grands groupes
internationaux (Thales, Airbus…) en passant par des PME (Netatmo…) et dans de nombreux secteurs industriels : transports, télécommunications, spatial, nucléaire, robotique, productique, défense, électronique grand public.
Objectifs
Ce parcours thématique vise à donner aux élèves une formation large dans le domaine des systèmes embarqués durant la première année. Ces enseignements sont complétés en deuxième année pour atteindre un niveau de maîtrise avancée sur les thématiques choisies par les élèves. Ce parcours prépare les futurs ingénieurs à la conception, au développement et au test de systèmes embarqués, aussi bien au niveau matériel que logiciel.
Compétences visées

La première grande compétence développée dans ce parcours est la conception d’un système embarqué. On s’attachera ainsi à développer la capacité des étudiants à analyser, modéliser et concevoir les couches matérielles et logicielles d’un système embarqué tout en prenant en compte des contraintes fonctionnelles ou non-fonctionnelles.

La seconde grande compétence développée est le développement d’un système embarqué. On s’attachera à développer la capacité des étudiants à mettre en œuvre des outils et langages adaptés au développement et au test des systèmes embarqués. Compte tenu de la nature des compétences à acquérir, une très large place est consacrée à des activités de type travaux pratiques et projets qui serviront de base à leur évaluation.

Méthodes pédagogiques

La très grande majorité des unités d’enseignement du parcours font une large place à la pratique, depuis des séances
de Travaux Pratiques “classiques” jusqu’à des mini-projets.

Durant la seconde année du parcours, les étudiants suivent un grand projet (120 heures programmées) durant lequel
ils mettent en pratique les connaissances acquises sur un sujet en lien avec leurs choix de spécialisation. Ce projet occasionne également une initiation à la recherche.

En parallèle de chaque parcours thématique, des compléments scientifiques et techniques communs seront dispensés aux élèves en apprentissage :

  • En mathématiques appliquées
  • En informatique
  • En sciences des données
  • 2 UE d’ouverture au choix parmi : modern physics in Python, web development, innovation technologique et de la préparation aux concours de programmation.

La formation comporte également 4 UE en droit, culture générale, sciences économiques et sociales et green IT et écoconception

Modalités d’admission

Les candidatures pour la rentrée 2019 sont closes.

1 — Dossier de candidature

Votre dossier de candidature se compose :

  • d’un CV
  • des relevés de notes de vos deux années de DUT
  • si vous êtes étranger, d’un justificatif de niveau de français compréhension orale et expression écrite
  • d’une lettre de motivation
  • de deux lettres de recommandation dont une de l’enseignant de mathématiques ou physique (selon la filière)

2 — Test d’aptitude en mathématiques

Après un premier niveau de sélection sur dossier, si vous êtes retenu.e, vous passez un test d’aptitude en mathématiques. Il se déroule le mardi 16 avril 2019.

3 — Entretien de motivation

À l’issue de ce test, et sur décision du jury d’admissibilité, les étudiants sélectionnés sont appelés à passer un entretien de motivation entre le mardi 21 mai et le vendredi 14 juin 2019. Cette épreuve orale comporte la présentation d’un projet réalisé par l’étudiant.e, une séance de questions réponses avec les membres du jury qui porteront sur le projet présenté ainsi que sur les motivations de l’étudiant.e.

4— Résultats du jury d’admission

Les résultats du jury d’admission seront communiqués le vendredi 21 juin 2019.

Contact

  • Françoise SchlottererResponsable du pôle Recrutement et Admission et adjoint au DFITélécom Parisemailemail

plaquette DUT 2018