Newsroom

Apprendre à intégrer les valeurs dans la conception collective (I’m Tech)

La conception des projets implique que les individus ou les collectifs doivent mettre en commun leurs valeurs afin de collaborer efficacement. Mais les différents acteurs peuvent être animés par des systèmes de valeurs qui divergent, aboutissant à des difficultés pour trouver des compromis et des solutions communes. Françoise Détienne et Michael Baker, chercheurs à Télécom Paris, expliquent comment comprendre les rôles des valeurs dans la conception collective.

Comment définir une valeur dans le domaine de la conception collective ?

Françoise Détienne : En général, le concept de valeur renvoie à des principes, croyances qui vont orienter les actions et les choix des individus. Formulé ainsi, toute préférence peut renvoyer à cette notion. Ainsi il est nécessaire de restreindre la définition à une dimension éthique dans les choix, et qui a un lien avec le social et l’humain. Les notions d’inclusion ou de protection de la vie privée sont des exemples de ce type de valeurs.

Michael Baker : Certaines notions peuvent être considérées comme des valeurs absolues de manière large, comme par exemple la liberté, mais celles-ci peuvent se décliner en différentes nuances, comme la liberté d’expression ou la liberté de choix. Aussi, certains termes ou expressions sont sujets à des jugements implicites de valeur. Par exemple, le mot « commercial » peut, dans certains contextes, exprimer un jugement de valeur négatif alors que cela désigne quelque chose de neutre d’un point de vue des valeurs. L’identification des valeurs sous-jacentes aux interactions produites dans les situations de conception collective nécessite ainsi d’aller au-delà du langage en tenant compte du contexte de l’énonciation.

Image d’entête source Freepik / flaticon.com