Newsroom

Audiovisuel interactif sur Internet : des travaux distingués par MPEG

Si aujourd’hui les services de streaming font partie de nos usages courants, c’est avant tout grâce au MP4. Ce standard informatique permet de lire des vidéos, notamment en ligne et sur divers appareils. Jean-Claude Dufourd et Jean Le Feuvre, chercheurs en informatique à Télécom Paris, ont été récompensés par l’Académie des Emmy Awards pour leurs travaux concernant notamment ce format informatique. C’est la reconnaissance d’éditions et de contributions de longue date (depuis 1998).

Cinq questions à Jean Le Feuvre, enseignant-chercheur, membre actif de la normalisation MPEG

Pourquoi cette récompense ?

Le prix récompense le travail effectué par MPEG sur le stockage de contenu audiovisuel sous forme de fichiers (ISOBMFF aka MP4) et la diffusion de ces fichiers en streaming sur Internet via les infrastructures HTTP. Ce format est désormais omniprésent sur le web, et est une brique technologique de base de toutes les plateformes de vidéo à la demande ou en direct sur Internet.

En quoi consistent les travaux du MPEG ?

MPEG travaille sur la représentation et la compression des données multimédia, en produisant des normes internationales (ISO/IEC) couvrant la compression des données, les protocoles de transports, la protection de données, l’agrégation de meta-données, les systèmes multimédia interactifs, etc.

En quoi consistent vos travaux pour le MPEG ?

Nous contribuons sur une grande partie des axes de travail de MPEG, tout particulièrement sur les systèmes multimédia interactifs, les protocoles de transport et la protection de données. Nous participons aux activités MPEG depuis 1998.

En ce qui concerne ce prix, nos travaux associés sont principalement liés à la distribution via HTTP de contenus interactifs sous forme de fichiers (ISOBMFF, MPEG-2 TS) et nos résultats sont en majeure partie intégrés dans notre plateforme multimédia GPAC. L’équipe a contribué au développement du standard en proposant de nouvelles fonctionnalités, des corrections, des outils de production et de de vérifications de fichiers ISOBMFF.

Qui sont les enseignants-chercheurs concernés à Télécom Paris et qui sont les partenaires extérieurs ?

Jean Le Feuvre, Jean-Claude Dufourd et Cyril Concolato sont les enseignants-chercheurs concernés.

Parmi les partenaires extérieurs avec qui nous avons collaboré autour de MPEG en général, nous pouvons trouver:

  • des académiques : INSA/IETR Rennes, Télécom SudParis, Alpen-Adria-Universität Klagenfurt (Autriche) ;
  • des industriels : Canon Research France, Samsung, ATEME, Enensys/Expway.

Quelles sont les perspectives de développement du MPEG en général, de vos recherches en particulier ?

Coté MPEG, la perspective principale de développement reste l’efficacité de la représentation des données multimédia, sur tous les axes mentionnés. Chaque génération de standard apporte sa pierre à l’édifice, tant sur les aspects de compression, de distribution et de protection que sur de nouveaux aspects de consommation de contenu (vidéo immersive et 360°, cloud processing …).

Pour nos recherches, nous travaillons plus particulièrement sur les problématiques de chaînes de productions audio-visuelles dans le cloud pour différents types de services (vidéo 360°, scénarios interactifs) et différents types de diffusion (broadcast et distribution OTT).

Image d’entête source Needpix