Newsroom

Pourquoi (et comment) dit-on qu'une photo est belle?

Image d’entête source Lifeforstock/Freepik

Évaluer automatiquement les qualités esthétiques d’une photographie apparaît aujourd’hui comme un défi lancé aux techniques de l’intelligence artificielle, mais aussi comme une ouverture vers de nouvelles promesses économiques et sociales.
Henri Maître est professeur émérite à Télécom Paris et a été directeur de la recherche de Télécom Paris et du laboratoire LTCI. Il a enseigné le traitement des images et la reconnaissance des formes.

Cet ouvrage couvre les approches philosophiques classiques, ainsi que les études de psychologie, les travaux plus récents de neurophysiologie et de sociologie pour éclairer les travaux actuels conduits en traitement d’image et en Intelligence Artificielle.

Il présente les théories élaborées depuis 25 siècles par les philosophes et les critiques d’art, qui ont été gouvernés tantôt par l’objectivité de la perception, tantôt par la subjectivité du jugement humain. Il expose les avancées obtenues par les travaux en neuro-esthétique ainsi que leurs limites actuelles. Dans le champ de la photographie, il confronte les conjectures esthétiques aux vérifications expérimentales, puis il examine de façon critique les tentatives pour mesurer « scientifiquement » cette beauté. Il s’attache particulièrement aux techniques d’intelligence artificielle, tirant profit de de méthodes d’apprentissage automatique et de grandes bases de données.

Henri Maître, Esthétique de la photographie numérique, ISTE
Henri Maître, Esthétique de la photographie numérique, ISTE