Pressroom

3 questions à… Luc Julia (Paperblog)

Scientifique français installé dans la Silicon Valley depuis près de 30 ans, Dr Luc Julia a passé 10 ans dans les labos de recherche (Télécom Paris, Stanford Research), 10 ans à créer des start-up (Soliloquy, Orb, etc.) et 10 ans chez les géants de la tech (HP, Apple et Samsung).

1. Quelles forces voyez-vous dans la recherche aux Etats-Unis, notamment avec les professeurs ou enseignants qui investissent comme à Stanford dans les entreprises créées par leurs étudiants ? Qu’en est-il en France ? Comment la Silicon Valley a vécu la crise de la Covid ?

2. En rebond à votre ouvrage L’intelligence artificielle n’existe pas, que pensez-vous de la singularité et n’allons-nous pas assister à des singularités partielles dans la mesure où dans certains domaines l’homme pourra conserver une spécificité/supériorité par rapport à la machine et aux algorithmes ? Dans quels domaines le machine learning ne peut s’appliquer ? Quelles similitudes et différences voyez-vous entre blockchain et IA ?

3. Vous avez développé Siri pour la reconnaissance vocale qui a été acquis par Apple. Vous avez déposé par ailleurs de nombreux brevets. Est-ce qu’il y aurait une entreprise que vous auriez aimé créer et si oui dans quel domaine et pourquoi ? Et enfin comment voyez-vous la société où les données règnent ?