Pressroom

5G et santé : une députée craint des effets nocifs, pourtant non démontrés

Une députée interpelle le gouvernement pour lui demander sa position au sujet de la 5G et de ses effets supposés sur la santé humaine. Elle suggère notamment d’appliquer un principe de précaution alors que le déploiement doit arriver en 2020. Pourtant, les effets nocifs des ondes sur la santé humaine n’ont pas été formellement démontrés.
« Les puissances utilisées en télécommunications, quel que soit le type d’ondes, sont trop faibles pour générer un tel échauffement ». Avis partagé par Alain Sibille, professeur de physique à Télécom Paris.