Pressroom

La Californie interdit la reconnaissance faciale dans les caméras corporelles des policiers

Les biais [relatifs aux logiciels de reconnaissance faciale] proviennent essentiellement du programmeur lui-même, qui intègre dans ses algorithmes ses propres croyances et biais cognitifs ; puis de ceux qui découlent des données nourrissant le système, à partir desquelles il est entraîné, comme l’explique le rapport « Algorithmes : biais, discriminations et équité » réalisé par des chercheurs de Télécom Paris et de l’Université de Nanterre.