Pressroom

Claire Levallois-Barth : «Il est nécessaire qu’une identité existe car l’État est un garant de la confiance» (Acteurs Publics)

L’enseignante-chercheuse en droit Claire Levallois-Barth, membre du Comité national pilote d’éthique du numérique, revient, dans cette tribune pour Acteurs publics, sur les difficultés de mise en œuvre du règlement européen eIDAS, censé assurer l’interopérabilité entre les différents systèmes d’identification des pays de l’Union européenne. Et livre des premières pistes de réflexion quant à l’ambition affichée par l’exécutif européen d’une identité numérique souveraine.

Disposer d’une identité numérique fiable est désormais indispensable dans une multitude de contextes, allant de la citoyenneté à la sécurité intérieure, de la santé à la banque, des paiements de l’économie collaborative à l’administration. L’identité participe de manière primordiale au vaste ensemble de nos interactions sociales dans le monde physique et l’espace numérique. Elle occupe également une place essentielle dans la réalisation du marché unique numérique européen. Mais l’instauration au niveau de l’Union européenne (UE) d’interactions électroniques sûres, sans discontinuité entre les entreprises, les pouvoirs publics et les particuliers, n’est pas exactement chose aisée.