Pressroom

Commerce en ligne : le triomphe des plateformes logistiques (France Culture)

On dit de la crise du coronavirus qu’elle aurait « ubérisé » la logistique. Mais le commerce de demain sera-t-il forcément un commerce à distance, livraison incluse ? Et quelles sont les conséquences sociales d’une telle évolution des habitudes de consommation ?
‘Plateforme’ est un terme très ancien qui, au début, désignait une structure matérielle ou architecturale. Avec l’arrivée du numérique, il s’est mis à désigner quelque chose de beaucoup plus complexe et immatériel.

Pendant le confinement, les livreurs ont pu montrer qu’ils jouent un rôle essentiel, malgré les efforts des plateformes logistiques pour nous faire croire qu’elles font du commerce uniquement en ligne, sans dimension matérielle.
[…]

Le problème est que le télé-travail, pendant le confinement, a cherché à répéter la logique présentielle du travail, avec une hausse des réunions et apéritifs virtuels, par exemple, ce qui provoque une lourde fatigue cognitive.
Antonio Casilli

 

Avec Philippe Askenazy, économiste, chercheur au CNRS ; Antonio Casilli, professeur de sociologie à Télécom Paris, Institut Polytechnique de Paris

(c) illustration Macrovector / Freepik