Pressroom

«Digital labour» : Antonio Casilli alerte sur la prolétarisation par le numérique

Antonio Casilli : « L’idée d’une machine autonome qui rendrait caduque le travail humain est un horizon vers lequel on avance peut-être mais qu’on atteint jamais »

Les robots ne vont pas remplacer les hommes. C’est pourquoi il est temps de réfléchir aux nouvelles formes de travail, souvent précaires, qui se développent aujourd’hui dans l’univers numérique. La Start up nation prospère par l’atomisation du travail en « microtâches » favorisant l’émergence d’un prolétariat « high tech ».

À lire >> https://blogs.mediapart.fr/patrick-cahez/blog/190519/digital-labour-antonio-casilli-alerte-sur-la-proletarisation-par-le-numerique