Newsroom

Des étudiants de Télécom Paris Eurecom et de l'Ensta Bretagne hackent l'armée... qui les prime !

« Nous nous apprêtons à hacker la Direction Générale de l’Armement. Suivez l’aventure avec nous ». L’équipe Deep Enstamina s’est attaquée à la problématique, très actuelle, du hacking des mots de passe.
Deep Enstamina remporte le premier prix d’un hackathon du ministère des Armées avec son « attaque » intitulée Intercepter des ondes radio sur les capteurs d’énergies. L’équipe est composée d’Inès Benito (Ensta Bretagne/Thales), Clément Bernard (Télécom Paris/Eurecom/Polytechnique Montréal), Maxence Brugères (Télécom Paris/Eurecom/Sciences Po) et Corentin Le Strat (Ensta Bretagne/Naval Group).

Energy Data HackLe concours Energy Data Hack autour de l’énergie et des données a pour thématique « consommer sûr, consommer mieux et consommer moins » grâce à des solutions innovantes d’analyse de données construites sur l’intelligence artificielle.

Article sur Ouest France Brest

Clément Bernard nous fait part de cette aventure : « Cela a été un plaisir de travailler pendant une semaine sur la problématique d’identification : retrouver un login et un mot de passe à partir de signaux parasites d’un ordinateur.

L’histoire est d’autant plus amusante que c’est Maxence Brugères qui m’avait invité à participer au challenge trois jours avant. Je pensais tout d’abord aider un petit peu sans trop m’investir, puis je me suis pris de plaisir d’essayer de hacker un login et un mot de passe avec des méthodes d’intelligence artificielle.

Cela a été formateur : comprendre, identifier, construire des modèles puis les présenter pour rendre le travail accessible à tous en une semaine seulement n’est pas toujours facile.

Je suis très content d’avoir pu participer à ce Hackathon, et encore plus d’avoir gagné la première place avec mon équipe. »

Clément Bernard, sur LinkedIn

Deep Enstamina (vidéo 960x540)