Pressroom

Faut-il et comment réguler les GAFAMs ? (Midi Libre/Université de Montpellier)

Qu’y a-t-il de nouveau dans les positions dominantes des grandes plateformes ? Pourquoi la régulation paraît nécessaire ?

Quels sont les options du régulateur (interventions ex ante/ex post, contrôle des acquisition, démantèlement, obligations d’interopérabilité, transparence des algorithmes, …) ? Quels sont les liens qui associent la captation et valorisation de la donnée, l’abus de position dominante, le respect de la privacy, la lutte contre les fake news, etc. ? Comment ces questions sont débattues de part et d’autre de l’Atlantique et résonnent-elles en Chine ?

Table ronde de la Faculté d’économie de l’Université de Montpellier animée par Émilie Bec, journaliste à Midi Libre, avec :

  • Vincent Bonneau, directeur scientifique à l’IDATE
  • Yann Guthmann, chef du service de l’économie numérique, Autorité de la concurrence
  • Winston Maxwell, directeur d’études Droit et Numérique à Télécom Paris
  • Benoit Tabaka, directeur des relations institutionnelles et des politiques publiques, Google France
  • Joëlle Toledano, professeure d’économie à l’Université Paris-Dauphine

Depuis 20 ans, le développement de l’Internet s’est accompagné de l’affirmation du rôle dominant d’un petit nombre d’acteurs qui paraissent contrôler, voir freiner, le processus continu d’innovations qui accompagne la transformation numérique de nos économies et sociétés. Bien que ces plateformes disposent de solides arguments pour faire valoir leur succès auprès du public et leur utilité pour favoriser l’accès aux marchés de nombreuses entreprises, leur développement accéléré pose de multiples questions qui interpellent.