Étudiants internationaux : témoignages

L’École a développé au fil des années une solide expertise dans l’accueil des étudiants internationaux. À présent, les élèves de Télécom Paris (tous diplômes confondus) sont constitués de près de 50% d’internationaux représentant 40 pays.

Toutes nos formations sont ouvertes aux étudiants internationaux.

 

Témoignage : Asma Zineddine (vidéo)

[Étudiants intx] Témoignage d'Asma Zineddine

Asma Zineddine, Sup’Com Tunis, Tunisie

Témoignage : Ijaz Ahmed Navas

Ijaz Ahmed Navas (int'l testimonial)

« Étudier en France à Télécom Paris est une occasion unique de s’immerger dans une culture fascinante et, en même temps, d’élargir ses expériences académiques. »

Je m’appelle Ijaz Ahmed Navas. Je viens de l’Université nationale de Singapour (NUS). Je suis inscrit en programme de double diplôme français à Télécom Paris* afin  d’obtenir le diplôme d’ingénieur en plus de mon diplôme NUS. J’ai reçu une bourse de l’Ambassade de France à Singapour pour mes deux ans d’études à Télécom Paris.

Suite du témoignage d'Ijaz Ahmed Navas

À propos de NUS, mon université d’origine

L’Université nationale de Singapour est l’une des principales universités de Singapour et d’Asie dans divers domaines, notamment les sciences, la médecine, le droit, l’ingénierie, les arts et les sciences sociales. NUS propose des cours de licence (cours de base de quatre ans) et une série de diplômes de deuxième et troisième cycles. En tant que l’une des meilleures universités de Singapour, NUS adopte une approche holistique de l’éducation en s’appuyant sur :

  • Des programmes d’échanges avec des universités partenaires du monde entier, la France étant un partenaire important,
  • des offres de stages avec certaines des plus grandes entreprises internationales.

NUS fait constamment évoluer son programme d’études pour répondre aux besoins actuels du marché du travail. Elle introduit également de nouveaux programmes en s’appuyant sur ses partenaires pour fournir aux étudiants des compétences et des perspectives d’emploi intéressantes, notamment en soutenant la création de start-up prospères.

Pourquoi j’étudie en France et à Télécom Paris

J’étais initialement intéressé par le programme de double diplôme français proposé par NUS grâce à son partenariat avec les plus prestigieuses grandes écoles d’ingénieurs françaises, dont Télécom Paris. Dès le départ, mon expérience a été exceptionnelle. Habituellement, les échanges durent de six mois à un an. Cependant, ce programme nous permet de nous immerger dans une nouvelle vie et une nouvelle culture pendant deux ans. Pour être admis, nous devons suivre une préparation (cours spéciaux de mathématiques et de physique) et passer les examens d’entrée dans les écoles françaises ainsi que des entretiens. Grâce à ce processus, j’ai le sentiment d’être bien plus qu’un simple étudiant en échange, je suis un étudiant de Télécom Paris à part entière, pendant deux ans. De plus, à la fin, je recevrai également le diplôme d’ingénieur de la Grande Ecole Télécom Paris.

Outre le prestige de l’école, j’ai été attiré par la culture française, qui m’a toujours fasciné, qu’il s’agisse d’art, de littérature ou de cuisine. Grâce à cette opportunité, j’espérais également visiter des villes françaises et vivre dans cet environnement si riche en histoire.

Lors de mes études d’ingénierie électrique à Singapour, j’avais un vif intérêt pour ce domaine, avec des objectifs très précis pour mon plan de carrière post-universitaire. Par conséquent, Télécom Paris était un excellent choix en raison de la rigueur académique des Grandes Écoles, mais aussi de son programme pratique et de sa spécialisation en informatique et en électronique. En postulant au programme de double diplôme de Télécom Paris, je souhaitais relever le formidable défi d’étudier dans l’une des Grandes Écoles françaises, tout en me focalisant sur mes centres d’intérêt afin d’approfondir les compétences acquises à Singapour.

Ce que j’aime à Télécom Paris

J’aime beaucoup les cours. Ils sont brefs, répartis sur 8 semaines, mais très riches en contenu et en travaux pratiques. Je peux donc acquérir un large éventail de connaissances sur une courte période. À Télécom Paris, nous suivons également des cours organisés autour de projets, que je trouve intéressants et très créatifs, car ils me donnent plus de liberté pour explorer les sujets concernés.

Outre les cours techniques, les cours de langues et les cours de formation humaine sont également enrichissants. Les cours de langue française permettent d’apprendre à la fois la langue et la culture. Ils me donnent une bonne compréhension de l’environnement dans lequel je vis et me permettent de mieux apprécier la ville et ses environs lorsque je les visite.

Les activités d’accueil étaient également excellentes. En raison du grand nombre d’étudiants internationaux à Télécom Paris, l’école met l’accent sur l’accueil et la diversité.

Les activités extrascolaires que j’apprécie

Le Bureau des Élèves propose d’excellentes occasions aux étudiants internationaux de rencontrer leurs camarades français. La principale était le week-end d’intégration, qui m’a permis d’interagir avec de nombreux étudiants français et d’apprendre à les connaître dans un environnement sans stress. La section du BDE en lien avec les étudiants internationaux a également organisé des voyages et des événements culturels afin de favoriser les interactions et les mélanges.

Nous pouvons également participer aux nombreuses associations et clubs de Télécom Paris, ce qui nous permet de développer nos compétences et nos talents non académiques.

Mes derniers mots

Étudier en France à Télécom Paris est une occasion unique de s’immerger dans une culture fascinante et, en même temps, d’élargir ses expériences académiques.

*Le Programme français de double diplôme (French Double Degree Programme, FDDP) est un programme de partenariat entre l’Université nationale de Singapour et une sélection de 6 Grandes Écoles françaises : CentraleSupelec, Mines ParisTech, École des Ponts Paristech, École Polytechnique, ENSTA Paris, Télécom Paris.

Témoignage : Nghia Nguyen Danh

Nghia Nguyen Danh (int'l testimonial)

« Futurs ingénieurs, venez à Télécom Paris pour apprendre, faire de la recherche et vivre dans un environnement de formation empreint de professionnalisme et de culture française. »

Je m’appelle Nghia Nguyen Danh, je viens du Viêtnam. Je suis inscrit en formation d’ingénieur à Télécom Paris dans le cadre d’un double diplôme entre l’Université des Sciences et Technologies de Hanoi (HUST) et Télécom Paris. Et cette année, je suis le Master 2 en Data et Intelligence Artificielle à l’Institut Polytechnique de Paris (IP Paris), une option proposée en dernière année d’ingénieur à Télécom Paris.

Suite du témoignage de Nghia Nguyen Danh

Mes études à l’Université des Sciences et Technologies de Hanoi

J’ai effectué mon cursus d’ingénieur à l’Université des Sciences et Technologies de Hanoi (HUST) avant de venir à Télécom Paris. HUST était l’école de mes rêves, comme elle l’est pour beaucoup d’autres étudiants qui aiment les sciences et la technologie au Viêtnam. J’y ai étudié l’électronique et les télécommunications, dans la classe des talents. Honnêtement, lorsque je suis entré à l’Institut d’électronique et de télécommunications, je ne pensais pas que j’apprendrais autant et que je recevrais une aide aussi importante de la part des enseignants et des professeurs. Très tôt, mes professeurs m’ont informé des programmes d’échange et d’association et c’est ainsi que j’ai connu Télécom Paris et le programme de coopération avec HUST.

Bénéficiaire de la bourse Eiffel

Je suis très reconnaissant que l’Université des Sciences et Technologies de Hanoi et Télécom Paris m’aient aidé à recevoir l’une des bourses les plus prestigieuses de France : le programme d’excellence Eiffel. Grâce au soutien de l’équipe du département des relations internationales de Télécom Paris ainsi qu’à l’aide précieuse de mon université d’origine, j’ai obtenu un très bon soutien financier pour mes études à Télécom Paris.

Pourquoi j’ai choisi la France

Lorsque j’étais au Viêtnam, j’espérais avoir plus d’opportunités de carrière en faisant un master dans un pays étranger, où la technologie évolue vite et les gens suivent rapidement les derniers développements dans le domaine. D’après mes recherches personnelles, je savais que la France serait le pays idéal pour atteindre mes objectifs professionnels. Tout d’abord, je savais que la France compte de nombreuses entreprises de télécommunication de renom et qu’elle est très investie dans ce domaine important par le biais de l’éducation et des échanges d’experts. Par conséquent, je voulais vraiment étudier en France, à la fois pour étudier et pour voir comment contribuer au développement global de l’industrie. Deuxièmement, bien que la France dispose d’un système éducatif de qualité, les frais de scolarité y sont étonnamment moins élevés que dans d’autres pays développés, comme le Royaume-Uni et les États-Unis. Cela rend la France très attractive pour les étudiants du monde entier. Pour un étudiant international comme moi, c’est très important, car ma famille et moi n’avons pas eu à faire trop d’efforts financiers.

Pourquoi j’ai choisi Télécom Paris

J’ai eu connaissance de l’accord de double diplôme entre l’Université des sciences et technologies de Hanoi (HUST) et Télécom Paris qui permet aux étudiants diplômés de HUST d’entreprendre un master de deux ans à Télécom Paris. J’étais vraiment intéressé par ce programme car Télécom Paris est l’une des meilleures écoles d’ingénieurs de France. Mon conseiller d’études et mes professeurs m’ont particulièrement recommandé le programme Science des données proposé à Télécom Paris en soulignant qu’il est reconnu comme le cursus phare de l’école. En outre, Paris est le centre économique et technologique de la France et de l’Europe. En fait, de nombreuses entreprises technologiques de premier plan dans le monde choisissent Paris pour y établir leur siège social. Par conséquent, la partie la plus attrayante de toute la formation d’ingénieur de Télécom Paris est le stage d’ingénieur de six mois en deuxième année, que j’ai l’intention d’effectuer dans l’une des nombreuses et prestigieuses entreprises technologiques françaises.

Ce que j’aime à Télécom Paris

Après plus d’un an d’études à Télécom Paris, je suis très satisfait des cours, en particulier des cours professionnels. La plupart d’entre eux sont vraiment cool et intéressants. Ce qui m’a beaucoup aidé à développer mes compétences, ce sont les nombreuses séances de travail en laboratoire qui accompagnent toujours les cours théoriques. Une autre chose que j’apprécie à Télécom Paris est la très forte densité d’étudiants internationaux. C’est formidable pour moi de pouvoir mieux comprendre les différentes cultures.

Cependant, il est regrettable que je sois arrivé en France pendant la période de pandémie. L’année dernière, tous mes cours se sont déroulés en ligne. Je n’ai pas eu beaucoup d’occasions de rencontrer de nombreux amis ou de participer à des activités culturelles à l’école. Cependant, je pense que je garderai de bons souvenirs si je peux participer davantage cette année aux activités organisées par le BDE (Bureau des Élèves).

Ce que je veux dire aux futurs étudiants

J’ai juste envie de dire une seule phrase aux futurs étudiants de Télécom Paris : « Futurs ingénieurs, venez à Télécom Paris pour apprendre, pour faire de la recherche et pour vivre dans un environnement de formation empreint de professionnalisme et de culture française. »

Témoignage : Eya Ghamgui

Eya Ghamgui (int'l testimonial)

« Télécom Paris accueille des étudiants du monde entier et rejoindre cette école me permet d’interagir avec d’autres cultures, de me faire un nouveau cercle d’amis et de vivre une expérience unique. »

Je m’appelle Eya Ghamgui, j’ai 24 ans, et je suis originaire de Tunisie. Je suis étudiante en double diplôme à Télécom Paris et cette année je suis le Master MVA*.

Suite du témoignage d'Eya Ghamgui

J’ai eu un baccalauréat scientifique spécialisé en mathématiques en 2016. Ensuite j’ai décidé de suivre le cursus d’ingénieur car je suis passionnée par les nouvelles technologies et l’intelligence artificielle. C’est pourquoi je souhaite approfondir mes connaissances dans ces domaines pour contribuer aux innovations futures. C’est pourquoi j’ai choisi l’Institut préparatoire aux études d’ingénieur de Sfax. Durant ces deux années, j’ai fait partie des 10 premiers de mon institut et j’ai finalement atteint la 29e place du concours national d’entrée aux écoles d’ingénieurs. Cela m’a permis d’entrer à l’École Polytechnique de Tunisie, qui est la meilleure école d’ingénieurs du pays.

Dans cette école, j’ai été major de ma promotion pendant deux ans. De plus, j’ai pu approfondir mes connaissances scientifiques telles que les mathématiques, la physique, l’informatique et l’électronique. J’ai également eu l’occasion de développer mes compétences en gestion de projet, en travail d’équipe et en communication. En deuxième année dans cette école, j’ai choisi l’option SISY (Signaux et Systèmes). Dans cette option, j’ai eu la chance d’étudier la science des données et les télécommunications. Mes classements durant ces deux années m’ont permis d’être acceptée dans un programme de double diplôme entre Télécom Paris et l’École Polytechnique de Tunisie.

À Télécom Paris, j’ai choisi deux filières : Image et Science des données. Ces deux filières ont été la base de ma formation en imagerie et en science des données. La filière Image est une initiation à plusieurs domaines comme l’imagerie médicale, l’imagerie satellitaire et l’imagerie numérique en utilisant plusieurs méthodes comme les méthodes bayésiennes et variationnelles, les méthodes de détection d’objets, etc. La filière Science des données est comme un complément à la filière Image. Nous apprenons à traiter de grands volumes de données et à les analyser à l’aide d’algorithmes. Au cours de cette année, nous avons également eu l’occasion de travailler sur plusieurs projets afin de mettre en pratique nos connaissances théoriques.

* Suivre le Master Mathématiques, Vision, Apprentissage à l’Institut Polytechnique de Paris est une des options proposées en troisième année du diplôme d’ingénieur.

Mon école d’origine

L’École Polytechnique de Tunisie est un grand centre d’excellence en ingénierie du pays. Cette école offre une formation pluridisciplinaire qui permet aux étudiants de s’adapter à l’environnement professionnel et de s’ouvrir à de larges domaines scientifiques.

Trois options sont proposées en deuxième année pour se spécialiser dans l’un des domaines suivants : SISY (Signaux et Systèmes), MEST (Mécanique et Structures) et EGES (Économie et Gestion Scientifique). En outre, cette école offre deux possibilités de visite d’entreprises en Tunisie et à l’étranger pendant une semaine par an. Les étudiants voyagent ensemble, visitent des entreprises de différents secteurs et participent à des activités culturelles complémentaires.

Pourquoi j’ai choisi la France et Télécom Paris

Étudier en France est un rêve pour moi depuis mon enfance car mon père me racontait souvent sa merveilleuse expérience du système éducatif français. De plus, la France est un pays à la culture riche, qui porte des valeurs qui me sont chères, à savoir la liberté, l’égalité et le respect des autres. Je suis bilingue, et ce sera sûrement une grande expérience de pratiquer le français avec des locuteurs natifs. La langue française est une langue que je pense importante puisqu’elle est est la cinquième la plus parlée au monde. De plus, étudier dans l’une des prestigieuses écoles françaises est une bonne occasion pour moi de m’ouvrir au monde. De plus, Télécom Paris accueille des étudiants du monde entier et rejoindre cette école me permet d’interagir avec d’autres cultures, de me faire un nouveau cercle d’amis et de vivre une expérience unique.

Télécom Paris offre la formation que je souhaite poursuivre. C’est la seule école spécialisée dans le domaine du numérique. De plus, l’école est reconnue pour la qualité de son enseignement et pour son côté ultra-généraliste. En effet, elle propose des stages et des masters dans tous les domaines d’études. Cette école propose également de nombreux projets de classe qui me permettent d’approfondir mes compétences, de travailler en équipe et de partager mon savoir-faire avec le groupe. D’autre part, elle bénéficie d’une bonne ouverture sur l’international : elle compte plusieurs partenariats dans 41 pays dont 33 doubles diplômes. La vie associative au sein de l’école est très riche, avec plus de 70 clubs et associations qui proposent des activités variées aux étudiants (ex : sport, culture, musique, junior-entreprise, design, etc).

Bien que je sois arrivée à l’époque du Covid, la semaine d’intégration a été riche en activités et en réunions avec l’administration qui nous a très bien expliqué le système scolaire, les cours, les filières. Les cours à Télécom Paris sont de très bonne qualité. Les professeurs sont sympathiques et expliquent très bien les cours en utilisant des applications et des exercices pratiques qui nous facilitent la compréhension du cours. De plus, nous avons eu l’occasion de pratiquer les langues, notamment le français et l’anglais. Honnêtement, mon niveau en français et en anglais s’est amélioré grâce aux activités et aux écrits que nous faisons en classe. De plus, Télécom Paris nous offre la possibilité de tester notre niveau et de le travailler davantage en passant deux examens (linguaskill en anglais et TEF en français).

Pour la dernière année du cycle ingénieur, Télécom Paris offre la possibilité de s’inscrire dans l’un des masters français les plus prestigieux, comme le master MVA en partenariat avec l’ENS Paris-Saclay et le master Data Science, deux masters proposés dans le cadre de l’Institut Polytechnique de Paris*. Ces masters sont d’une grande valeur, nous donnent accès à des stages très intéressants et nous permettent d’enrichir notre parcours professionnel dans le domaine d’étude que nous souhaitons poursuivre. Dans mon cas, le master MVA est unique en France. En suivant ce master, j’ai la chance d’acquérir de nombreuses compétences techniques et d’améliorer ma rigueur scientifique, car les cours sont dispensés par les meilleurs professeurs et chercheurs de France.

Pour conclure, les écoles en France sont pleines d’opportunités. Étudier dans ces écoles offre la possibilité d’étudier dans des établissements d’enseignement supérieur reconnus comme les meilleurs au niveau international. Donc si vous êtes très ambitieux et que vous voulez vous bâtir une carrière prestigieuse, vous devriez faire de votre mieux et rejoindre l’une de ces écoles.

*Télécom Paris est une des écoles de l’Institut Polytechnique de Paris qui propose de nombreux Masters et Doctorats.

Témoignage : Carla Geara

Carla Geara (int'l testimonial)

« Décider de poursuivre mes études à Télécom Paris est l’une des meilleures décisions que j’ai prises. »

Je suis originaire du Liban et je suis inscrite dans un programme de double diplôme avec mon université d’origine, l’Université Libanaise – Faculté d’Ingénierie. Je suis actuellement en troisième année à Télécom, et je suis le Master MVA* (Master in Mathematics, Vision, Learning ) de l’Institut Polytechnique de Paris (IP Paris).

Suite du témoignage de Carla Geara

Après avoir obtenu mon baccalauréat en sciences générales en 2016, j’ai passé un concours d’entrée à l’Université Libanaise, où j’ai effectué deux années de classes préparatoires (cours intensifs en mathématiques, physique, chimie et informatique), puis deux années de génie électrique et des télécommunications. Ces deux années m’ont permis d’approfondir mes connaissances en matière de circuits électriques, de systèmes de télécommunication et d’ingénierie logicielle. J’étais parmi les premiers de ma classe, ce qui m’a permis d’être acceptée à Télécom Paris avec une bourse Eiffel.

À Télécom Paris, j’ai suivi deux filières : Image et 3D et Systèmes Interactifs. La filière Image couvre plusieurs sujets liés à l’imagerie satellitaire, l’analyse d’images médicales, la photographie computationnelle et l’apprentissage automatique. La filière 3D m’a permis d’approfondir mes connaissances en matière de rendu 3D, de réalité virtuelle, de visualisation de données et de génie logiciel.

* Suivre le Master MVA (Master in Mathematics, Vision, Learning) de l’IP Paris est l’une des options offertes en 3e année du cycle ingénieurs.

Mon université d’origine

L’Université libanaise – Faculté d’ingénierie est connue pour son très haut niveau d’enseignement au Liban. Le système est similaire à celui des écoles d’ingénieurs en France : nous effectuons d’abord deux années de classes préparatoires, suivies de trois années d’ingénierie dans l’une des quatre filières suivantes : mécanique, électrique et télécommunications, génie civil ou pétrochimique. La différence est que nous passons le concours d’entrée avant les années préparatoires. Après la quatrième année, l’école offre aux étudiants la possibilité de poursuivre leurs études à l’étranger dans un programme de double diplôme ou de master dans plusieurs universités.

Pourquoi j’ai choisi la France et Télécom Paris

J’ai toujours voulu poursuivre mes études en France. En effet, la France possède l’un des meilleurs systèmes éducatifs et l’une des cultures les plus riches. De plus, ayant étudié dans une école et une université francophones, la France semblait être un choix naturel pour moi, et une bonne occasion de pratiquer la langue. Mon université d’origine propose également de nombreuses conventions avec des écoles françaises, ce qui était également l’une des motivations qui m’ont poussée à poursuivre mes études en France.

Il y a de nombreuses raisons qui m’ont motivée à choisir Télécom Paris en particulier. Après avoir suivi de nombreux cours dans mon université d’origine, je me suis découvert une passion pour la vision par ordinateur, et j’ai donc voulu poursuivre mes études dans ce domaine. J’ai trouvé que Télécom Paris offre le cursus qui me convient le mieux : les cours d’Image et de 3D Systèmes Interactifs couvrent à la fois les aspects théoriques et pratiques de plusieurs sujets intéressants en vision par ordinateur. De plus, Télécom Paris est connue pour être très bien classée parmi les écoles d’ingénieurs. Elle offre également beaucoup d’opportunités professionnelles, car elle a plusieurs partenariats avec les plus grandes entreprises en France et dans le monde.

Ce qui me plaît à Télécom Paris

Personnellement, j’ai eu une très bonne expérience à Télécom Paris. Bien que je sois arrivée pendant la pandémie, le BDE a quand même pu organiser un week-end d’intégration (WEI) génial avec plein d’activités sympa tout en respectant les contraintes sanitaires. Pendant le WEI, j’ai pu rencontrer beaucoup de nouveaux étudiants de plusieurs nationalités. Les étudiants et l’administration étaient également très sympathiques et ont offert beaucoup d’aide aux nouveaux étudiants.

En plus des filières principales, Télécom Paris propose des cours de Formation Humaine et Humanités Contemporaine ainsi que la « Semaine ATHENS » qui permettent aux étudiants d’acquérir des connaissances générales et d’apprendre de nouvelles compétences, dans des domaines qui ne sont pas nécessairement liés à leurs filières, comme le théâtre, la prise de parole en public, le leadership… Ce qui peut être très bénéfique sur le plan personnel, social et professionnel.

L’école organise également un forum chaque année, où les étudiants ont la chance de nouer des liens avec de multiples entreprises et start-up.

En plus de cela, la vie associative à Télécom Paris est très riche. En effet, il y a beaucoup d’associations et de clubs (théâtre, sport, cuisine, musique…). Il y a toujours des événements et des activités amusantes organisées par ces clubs, ce qui est quelque chose que j’apprécie vraiment à Télécom.

Pourquoi j’encourage les étudiants à venir étudier sur le campus de Télécom Paris

Décider de poursuivre mes études à Télécom Paris est l’une des meilleures décisions que j’ai prises. Même avec la pandémie, la vie étudiante est très riche et j’aurai des souvenirs inoubliables de mon séjour d’études à Télécom Paris.

Alessandro, María, Hendrik, Philipp (vidéos)

[Intl students] Testimonial from Alessandro Morina

Alessandro Morina, Politecnico di Torino, Italie

Intl students : Maria

María Ibáñez de Opacua Lomoschitz, ETSIT, UPM, Madrid

Intl students : Hendrik

Hendrik Schmidt #1, Institut Hasso Plattner, Potsdam, Allemagne

Intl students : Hendrik

Hendrik Schmidt #2, Institut Hasso Plattner, Potsdam, Allemagne

Intl students : Philipp

Philipp Schlieker, étudiant en double diplôme à la TU Munich et à Télécom Paris

3 étudiants uruguayens partagent leur expérience (1)

Quel a été ton parcours avant Télécom Paris ?

Comment s’est passée ton arrivée à Télécom Paris ?

Contact

  • Direction des Relations InternationalesTélécom Parisemailemail