Newsroom

Le fruit du hasard est-il comestible ?

Les théories du complot, l’invocation du destin ou d’influences occultes nous rappellent sans cesse à quel point le refus du hasard est ancré chez nos semblables.

La raison ? Les êtres humains sont nuls en probabilités. Erreur ! La théorie des probabilités est bien mal placée pour parler du hasard. Dans Le fruit du hasard est-il comestible ? , chapitre paru dans le livre Pourquoi moi ?, Jean-Louis Dessalles suggère que les humains ont une estimation « algorithmique » de la probabilité des événements. Sachant que l’information algorithmique modélise mieux le hasard que les probabilités, la manière humaine d’appréhender le hasard, même si elle s’égare parfois, n’est peut-être pas si absurde.

Jean-Louis Dessalles, maître de conférences en intelligence artificielle et sciences cognitives à Télécom Paris, fait partie des trente scientifiques auteurs de l’ouvrage Pourquoi moi ? : Le hasard dans tous ses états (pp. 59-66. Paris:Belin).

Le hasard enfin décrypté en 30 questions !

Le hasard a-t-il créé l’univers ? Quel est son rôle dans l’évolution du cosmos ? Se loge-t-il au cœur des étoiles ? Peut-on prédire l’heure de notre mort ? Les grandes extinctions sont-elles inévitables ? Le climat évolue-t-il par hasard ? La magie peut-elle l’abolir ? Les machines peuvent-elles produire de l’aléatoire ? Le fruit du hasard est-il comestible ? Les enfants le perçoivent-ils mal ? L’univers est-il beau par hasard ? Quels sont les aléas du hasard ? La voltige aérienne lui laisse-t-elle une place ?

Autant de questions vertigineuses auxquelles trente scientifiques tentent de répondre, chacun dans leur domaine.

Les auteurs nous invitent à tenir compte du hasard pour apprendre à penser et agir librement. En commençant par l’essentiel : Pourquoi moi ?

Illustration : détail de la couverture de l’ouvrage Pourquoi moi ? : Le hasard dans tous ses états (Belin)