Pressroom

Guerre des talents : des ingénieurs très convoités (Les Échos)

Profils particulièrement prisés, les ingénieurs bénéficient d’égards tout particuliers de la part d’entreprises désireuses de les attirer dans leur giron. Une opération séduction qui débute dès leur formation.

[…] « Nous avons constaté, ces dernières années, une forte poussée des entreprises pour intégrer notre réseau de partenaires. Il s’agit, pour elles, d’être en contact direct avec nos viviers de recrutement », abonde Bertrand David, directeur de l’enseignement de Télécom Paris.

En quête de sens…

La prestigieuse école n’a, en effet, aucun problème en ce qui concerne « le placement » de ses étudiants. 95 % d’entre eux trouvent chaussure à leur pied dès leur sortie d’école – « les 5 % restants se lancent dans des projets personnels »-, précise le directeur. En outre, 66 % des étudiants trouvent même un point de chute avant même de recevoir officiellement leur diplôme. De quoi leur faire quelque peu tourner la tête, au regard des multiples approches et tentatives de séduction dont ils sont la cible ? La réponse tendrait davantage vers la négative en ce qui concerne la rémunération, qui n’est plus le critère prioritaire. […]

Image d’entête source Freepik