Newsroom

L’intelligence artificielle chez Talan

Laurent Cervoni, Directeur de la pratique IA chez Talan Consulting, est intervenu dans le cadre des séminaires des Mastères Spécialisés Big Data et IA pour parler de cas d’utilisation de l’intelligence artificielle au sein de Talan et apporter une réflexion sur les cas d’usage dans les grands secteurs de l’industrie.

Talan est un cabinet de conseil multisectoriel installé à Paris, qui compte aujourd’hui 3 000 collaborateurs. Depuis 15 ans, Talan accompagne de grandes et petites entreprises dans leurs transformations digitales et opérationnelles de par ses activités de conseil et de développement.

Talan intervient dans de nombreux secteurs, dont ceux de la banque et l’assurance, de la grande distribution, des services publics, des télécoms, des transports et de l’industrie. Récemment, Talan a également commencé à développer ses activités dans le domaine de la santé.

Talan propose des solutions développées au sein de son centre de recherche et innovation qui utilisent les technologies de l’Internet des objets (IoT), de la Blockchain, ainsi que de l’IA et du Big Data.

Les pratiques IA et Big Data reposent sur cinq activités :

  • Le déploiement de modèles prédictifs,
  • Le traitement naturel du langage,
  • Le traitement automatique du son et de la vision,
  • La mise en place d’agents virtuels intelligents, comme, par exemple, un chatbot à usage interne pour informer les employés des mesures prises suite au Covid-19,
  • Et l’automatisation intelligente de processus (RPA/IPA) en mélangeant des approches d’IA traditionnelles à des techniques d’apprentissage statistique modernes.

Des outils d’aide pour l’octroi de crédit aux collectivités

Le prêt aux collectivités est un problème manipulant des données complexes issues de sources nombreuses. Malgré l’accès à des historiques sur des plages de plusieurs années, le faible nombre de dossiers traités chaque année en France ne permet pas aux règles métiers de transparaître directement dans les données.

L’outil développé permet la collecte automatique des données nécessaires et met à disposition un tableau de bord interactif pour la vérification préalable des règles métiers pour chaque dossier, puis une prédiction du risque par apprentissage machine. Un travail nécessitant auparavant plusieurs heures est devenu réalisable par un analyste en seulement 20 minutes avec une meilleure explicabilité et une réduction du risque.

World Bee Project et protection de l’environnement

Ce projet environnemental européen promeut la protection des abeilles, principal pollinisateur, dont dépendent 80% des espèces végétales et environ 10% du chiffre d’affaires de l’agriculture mondiale (entre 235 et 577 milliards d’euros).

L’utilisation de ruches connectées, mesurant le poids total, la température interne et le bourdonnement à différents points de la ruche, permet de surveiller l’état de santé des abeilles et de détecter les situations à risque comme l’essaimage ou les maladies.

D’autres projets se spécialisent sur la détection du Varroa par analyse vidéo. Ce parasite acarien est responsable à lui seul de l’extinction d’environ 30% d’abeilles par an. De 1990 à 2018, il a notamment causé une diminution de la production de miel qui est passée de 35 000 à 15 000 tonnes.

Des étudiants de Télécom Paris travaillent en collaboration avec Talan sur un projet de détection des prédateurs et des parasites des abeilles par Deep Learning. D’autres projets de protection de l’environnement ou dans le domaine du développement durable sont menés en exploitant l’IA comme, par exemple, le suivi de la qualité de l’eau.

L’importance de l’aspect « matériel » en IA a aussi été abordé avec le développement de puces dédiées au machine learning, c’est-à-dire capables d’effectuer efficacement d’importants calculs matriciels (comme la puce A13 de l’iPhone par exemple).

Compte-rendu rédigé par Sophie Leveugle, Benyang Sun et Paul Legoux, étudiants de la promotion 2019-2020 du Mastère Spécialisé Big Data de Télécom Paris.