Pressroom

PainkillAR remplace les antidouleurs par des déambulations en réalité virtuelle (Maddyness)

PainkillAR/Lindra

Pour soulager les douleurs chroniques, PainkillAR cherche à substituer la réalité virtuelle aux antalgiques. Une thérapie numérique qui permettrait de réduire la douleur de moitié et d’épargner au patient les effets secondaires des médicaments.

[…] Incubée au sein de l’école d’ingénieurs Télécom Paris, PainkillAR met en avant le fait que « des dizaines d’études scientifiques, réalisées dans le monde entier, montrent l’efficacité des séances de réalité virtuelle contre la douleur ». L’un de ses co-fondateurs, Guillaume Palacios, en veut pour preuve son vécu personnel : atteint d’algie vasculaire de la face – une maladie neurologique qui se caractérise par de violents maux de tête, durant entre un quart d’heure et trois heures à intervalles réguliers –, il affirme avoir « trouvé un remède » à l’aide de cette thérapie numérique. Lindra permettrait de diminuer la douleur de 42 %. La MedTech rappelle, en outre, que quelque « 12 millions de personnes souffrent, en France, de douleurs quotidiennes les rendant victimes de la surconsommation de médicaments ». […]