Pressroom

Épidémie : Les libertés publiques sont-elles menacées ? (France Inter)

Dans le contexte de la grande crise actuelle causée par la pandémie, le grand rendez-vous (émission de mi-journée) de France Inter s’inquiète d’autres conséquences indésirables de l’état d’urgence sanitaire : nos libertés en sont-elles victimes ?

Un monde 2.0… à deux vitesses

Antonio Casilli, sociologue, professeur à Télécom Paris et chercheur associé à l’EHESS, évoque le rôle des nouvelles technologies pour rester en contact, travailler et respecter le confinement ; mais cette nouvelle donne creuse encore plus la fracture sociale entre ceux dont l’activité professionnelle peut être exercée à domicile et les autres qui ne peuvent pas bénéficier de la distanciation sociale car il doivent, pour des raisons professionnelles, rester exposés aux contacts : ces « autres » sont ainsi souvent mis en danger.

Libertés sous pression

Antonio Casilli s’inquiète aussi d’un climat défavorable aux libertés publiques qui date de bien avant le confinement mais que celui-ci, dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, rend encore plus délétère selon lui. La tentation serait grande pour de nombreux gouvernements dans le monde (aussi bien démocratiques qu’autoritaires) de restreindre encore les libertés et de donner libre cours aux tentations de surveillance généralisée.