Pressroom

Télécoms : la 5G, à tort ou à réseau ? (Libération)

Empreinte environnementale, risques pour la santé, suspicion à l’égard du chinois Huawei, utilité qui reste à démontrer… Les polémiques redoublent depuis l’élection de maires écologistes à la tête de plusieurs grandes villes. De leur côté, les opérateurs pressent les autorités de rendre la nouvelle technologie disponible avant la fin de l’année.

Interrogé par Libération, le spécialiste Alain Sibille, professeur à Télécom Paris et secrétaire général de la branche française de l’Union radio scientifique internationale, estime que ce débat vieux de trente ans n’a guère avancé depuis l’arrivée du GSM et de la 2G. «Il est normal que l’Anses ne puisse pas aller plus loin, car il n’y a pas de réponse simple, dit-il. On a fixé des plafonds maximum d’exposition en dessous desquels les risques, même s’il devait y en avoir, resteraient extrêmement faibles… mais un peu au petit bonheur la chance. Certes, plus la fréquence d’utilisation augmente, plus la probabilité d’un risque croît, mais tant qu’on n’a pas d’effets avérés, on discute dans le vide.»

Image d’entête crédit Becca Tapert pour Unsplash via Monde des Grandes Écoles