Pressroom

Tracts et catalogues sont-ils passés de mode? (Ecommercemag)

Alors que certains distributeurs renoncent au catalogue papier, contrevenir au « Stop Pub » est désormais puni d’une amende de 1500 euros. Pourtant, l’imprimé publicitaire demeure une contribution importante aux visites en magasin pour les retailers.

7 décembre dernier: coup de tonnerre, une dépêche AFP tombe sur tous les écrans: le catalogue Ikea, c’est fini! 1er janvier: nouvelle réglementation, tout distributeur qui contreviendra à la mention « Stop Pub » sur une boîte aux lettres, sera passible d’une amende de 1500€; la convention citoyenne pour le climat va même plus loin en préconisant l’interdiction du dépôt de prospectus dans les boîtes aux lettres dès 2021. Dans ce contexte, où nous avons plus que jamais les yeux rivés sur nos écrans et où les questions environnementales s’invitent dans toutes les conversations, est-ce définitivement la fin d’une communication papier à des fins mercantiles? Si depuis plus d’une décennie les distributeurs annoncent la fin du tract, ces dernières semaines la question prend une certaine acuité…

Par Guilhem Bodin, Raphaël Fétique, Jérémie Lévy, Converteo. Les deux derniers sont diplômés de Télécom Paris.

(c) illustration Macrovector / Freepik