Pressroom

«Sur Wikipédia, tous les éléments d'une page font débat» (Sciences & Avenir)

Caroline Rizza et Sandrine Bubendorff, deux chercheuses de Télécom Paris, étudient depuis 2018 la dynamique de création de pages Wikipédia dédiées à une crise. Elles ont intégré à ces travaux l’actuelle pandémie de Covid-19. Entretien.

Tout internaute en a fait l’expérience après avoir tapé un mot clef dans un moteur de recherche : parmi les premiers résultats, quand ce n’est pas le premier, figure immanquablement une page Wikipédia.

Au sein du consortium de recherche Euridice dédié aux crises et à la gestion de crise, Caroline Rizza, enseignante-chercheuse en sciences de l’Information et de la communication à l’Institut Interdisciplinaire de l’Innovation (CNRS, Telecom Paris, École polytechnique de Paris), et la sociologue Sandrine Bubendorff ont d’abord étudié comment l’information se crée et circule sur Internet lors de crises.

Elles ont enchaîné en 2018 avec un projet financé par l’Agence nationale de la recherche consacré spécifiquement aux initiatives citoyennes sur les réseaux sociaux en temps de crise, comme la création de pages Wikipédia. Focalisées au départ sur des attentats, des catastrophes naturelles ou industrielles, les chercheuses ont intégré la pandémie de Covid-19 à leurs travaux.

Illustration de Caroline Rizza pour I’MTech