Pressroom

5G, pourquoi elle pose tant de questions (Science & Vie)

Incendies d’antenne, manifestations, demandes de moratoire… Jamais l’arrivée d’une nouvelle technologie de téléphonie mobile aura déclenché de telles réactions en France. Une contestation qui pointe de vraies interrogations.

[…] Pour les particuliers, les applications seront très limitées. L’augmentation des débits et la faible latence de la 5G devraient doper principalement un nouvel usage : le cloud gaming, c’est-à-dire la possibilité de jouer à des jeux vidéo gourmands en ressources depuis son portable. Autre apport plus «gadget» : pouvoir télécharger en quelques secondes un film de plusieurs gigaoctets.

Je ne vois rien d’autre que la 5G puisse apporter directement au consommateur

reconnaît Alain Sibille, chercheur à Télécom Paris. D’autant que le prix des forfaits 5G risque d’être dissuasif, au moins dans un premier temps : 40 à 70 € par mois.

En revanche, la 5G devrait intéresser davantage les entreprises : voitures autonomes capables de communiquer entre elles et avec les infrastructures, engins pilotés à distance sur les chantiers à risque, faculté d’opérer à distance en télémédecine[…]

[Mais] la 5G ne pourra pas accomplir tous les miracles. En télémédecine,

les ondes radio ne pouvant pas aller plus vite que la lumière, il sera inenvisageable de télé-opérer à plus de 150 km de distance si l’on veut garder une latence raisonnable.
relativise Alain Sibille

Image d’entête source Starline/Freepik