Pressroom

Une voie alternative, une IA hybride et interprétable pour l'analyse du son (L'Usine Nouvelle)

Professeur à Télécom Paris, Gaël Richard a décroché une bourse Advanced Grant de l’ERC pour son projet de recherche dans le machine listening, soit l’analyse et le traitement du son par l’intelligence artificielle. Il en dévoile les contours.

Vous avez décroché la bourse Advanced Grant du Conseil européen de la recherche, d’un montant de 2,5 millions d’euros. À quoi servira-t-elle ?

Cette bourse financera Hi-Audio, un projet lié au machine listening, c’est-à-dire l’utilisation de l’intelligence artificielle (IA) comme outil d’analyse et de traitement du son. La tendance actuelle consiste à entraîner des modèles d’IA de plus en plus gros en utilisant le moins possible d’informations en dehors des données d’apprentissage. Leurs performances sont donc corrélées à la quantité de données d’entrée et à la puissance de calcul, ce qui a un impact économique et environnemental non négligeable. Mon projet explore une voie alternative, une IA hybride et interprétable, d’où le sigle Hi.

Image d’entête source GarryKillian/Freepik