Christian LicoppeEnseignant-chercheur

Sociologie

Repères biographiquesShort Biography

Christian Licoppe est un chercheur en sciences sociales français. Intialement formé comme ingénieur (Ecole Polytechnique) et chercheur en physique de la matière condensée, il s’est ensuite orienté vers l’histoire des sciences puis la sociologie du numérique.


Activités : enseignement, recherche, projetsActivities : Teaching, Research, Projects

Formé en histoire et en sociologie des sciences et des techniques, Christian Licoppe s’intéresse à l’analyse de conversation et à l’étude des interactions multimodales. Il a mené des recherches à caractère ethnographique sur les usages des technologies dans des contextes de mobilité et des situations institutionnelles. Il a ainsi développé un programme de recherche extensif sur l’utilisation de la communication mobile sur le vif, liant les recherches sur la communication et celles sur la mobilité. Dans le cadre de ce programme de recherche, il a montré comment la communication mobile consituait un ressort pour le développement de formes de « présence connectée » et comment les technologies mobiles géolocalisées favorisaient les rencontres entre « étrangers pseudonymes » (qui, contrairement à la figure de l’inconnu en anthropologie urbaine, ne se connaissent pas mais savent quelque chose les uns sur les autres grâce aux technologies numériques mobiles). Cela l’a également conduit à étudier l’organisation des conversations par messages dans les applications de rencontre, comme un exemple particulier de rencontre entre étrangers pseudonymes, marquées par une tension continue entre distance et intimité. Il a développé plusieurs programmes de recherche sur la communication vidéo, montrant comment la configuration en « têtes parlantes » rendait compte de l’ordre observable des conversations vidéo, et l’importance qui s’ensuit des « actions de caméra » dans la communication vidéo. L’un de ces projets de recherche a concerné l’étude à long terme de l’introduction de la visioconférence dans les tribunaux pénaux français, conduisant à une compréhension approfondie de l’interaction en salle d’audience dans des contextes médiatisés. Une extension de cette recherche dans le cas des procédures d’asile a débouché sur des études sur l’interprétariat, et le rôle actif de l’interprète dans les procédures judiciaires multilingues. Son intérêt pour les environnements médiatisés par la vidéo-communication, depuis les communications interpersonnelles par Skype jusqu’aux sites de ‘live streaming’, l’a mené vers une recherche plus fondamentale sur les pratiques ostensives et la tension entre voir et dire dans l’interaction humaine. Il développe enfin aujourd’hui de nouveaux projets, l’un sur l’interaction humain-robot, et l’autre sur l’introduction de l’intelligence artificielle dans la décision juridique.


PublicationsPublications
Interrogation du serveur HAL en cours...Waiting for HAL server...