Newsroom

Enseignement de l'informatique pour tous : Télécom Paris parmi les lauréats des Trophées de l’innovation numérique dans le supérieur

Photo source Le Figaro Étudiant

Télécom Paris fait partie des huit lauréats de l’édition 2020 des Trophées de l’innovation numérique dans le supérieur, désignés le 25 novembre par la Région Île-de-France.

Calao : au service de l’enseignement de l’informatique pour toutes et tous

Le projet Télécom Paris primé par le conseil régional est porté par Rémi Sharrock, en partenariat avec Ella Hamonic, consultante EdTech, Mathias Hiron de France IOI, l’Institut Villebon-Charpak et des lycées de la Région : il révolutionne l’enseignement de l’informatique au lycée.

Il vise à créer une boîte à outils dédiée à l’enseignement de la programmation qui permet aux enseignant·e·s du secondaire de créer des contenus interactifs afin d’enseigner le codage. Calao sera au cœur de la création de parcours pédagogiques innovants d’enseignement des langages de programmation Python, C, C++ et Java, en passant par des langages visuels comme Scratch ou Blockly, qui permettent de commencer par découvrir les notions sans se préoccuper de la syntaxe. Ces parcours peuvent être facilement intégrés dans des plates-formes d’enseignement en ligne comme Moodle ou de MOOC comme FUN.

Calao est un projet de design itératif et inclusif, au service de l’enseignement de l’informatique pour toutes et tous, donc au service des emplois de demain. En effet, la région Île-de-France connaît une croissance de la demande des métiers d’études et développements informatiques, qui sont numéro 1 dans le top 10 des métiers. Calao reçoit une subvention régionale de 260 k€. Écoutons Rémi en parler ci-dessous :

Remi Sharrock aux Trophées franciliens de l'innovation numérique dans le supérieur

Vidéo extraite de la remise des prix

Télécom Paris s’inscrit dans cette démarche de formation à ces métiers et imagine des outils servant à créer des contenus pédagogiques innovants pour l’apprentissage de la programmation informatique. Pour cela, l’École s’entoure de partenaires experts du domaine et crée des contenus accessibles à tous. L’équipe qui porte le présent projet est déjà à l’origine de nouveaux usages et d’outils innovants, et les contenus qu’elle a créés grâce à ces outils ont été primés à de multiples reprises : prix du MOOC français le plus innovant en 2016 sur FUN, prix du meilleur MOOC international sur edX en 2019, etc.

Les lauréats des Trophées de l’innovation numérique dans le supérieur décernés par la région Île-de-France sont : Université de Paris, Upec et CY Paris Cergy Université, Télécom Paris, le Cnam, le Conservatoire national supérieur musique et danse de Paris et l’École spéciale d’architecture, le Centre hospitalier intercommunal de Saint-Germain en Laye.

Les projets portés par ces établissements concernent différentes thématiques : santé, tutorat, compétences douces, etc. et sont « souvent en lien avec la crise sanitaire que nous traversons, ce qui leur donne encore plus de sens », selon Faten Hidri, vice-présidente en charge de l’ESR à la collectivité régionale.

EdTechs, le salut ?

Par ailleurs, cette remise de prix a été l’occasion d’évoquer la nécessité des technologies éducatives (EdTechs) en cette période de crise sanitaire. Avant cela, la bascule vers les EdTechs n’était pas évidente selon Nicolas Glady, directeur de Télécom Paris : « La Covid nous a obligés à nous tourner vers elles. Nous avons engagé une transformation digitale rapide qui est devenue la norme. Par exemple à Télécom Paris, les enseignants ont remplacé le rendu papier par un rendu audio/podcast. »

« Il faut aussi embarquer le corps professoral », déclare Rémy Challe, directeur général de l’association EdTech France. Nicolas Glady confirme : « Nous avons deux soucis dans le supérieur : nous devons mobiliser les E-C, car les solutions existent, mais les enseignants doivent les accepter, voire en être le moteur ; il faut mettre à l’échelle, ce qui peut être compliqué quand on doit appliquer la solution non pas à un petit groupe, mais à plusieurs milliers d’étudiants. La logique de bottom-up doit être privilégiée, pour donner du pouvoir aux gens et avoir une approche générative, c’est-à-dire ne pas seulement faire, mais donner les moyens d’appliquer aux personnes sur le terrain. »

Source : Newstank, actualité 200634

Rémi Sharrock, Gérard Memmi, Ella Hamonic (de g. à d.) primés
Trophées Franciliens de l’innovation numérique : Rémi Sharrock, Gérard Memmi, Ella Hamonic (de g. à d.) primés. Photo : DR

Nota : la photo ne concerne pas la présente remise des prix (faite à distance), mais une remise précédente, en février 2019, au cours de laquelle Rémi Sharrock, Gérard Memmi, Ella Hamonic ont déjà été distingués par le Conseil régional ÎDF