Pressroom

IA : même le générateur de texte le plus puissant du monde a besoin d'intervention humaine

L’emploi de travail humain pour étiqueter les données est souvent éludé, voire dissimulé, quand les logiciels d’intelligence artificielle sont présentés. Pourtant, il est souvent essentiel à leur développement. Un rapport du projet Digital Platform Labor (DiPLab), mené par Télécom Paris (Antonio Casilli) et le CNRS (Paola Tubaro), affirmait que 260.000 personnes effectuaient occasionnellement ce type de mission en France.