Pressroom

Installation des antennes, données personnelles... Le vrai du faux sur la 5G (20 Minutes)

Une antenne va-t-elle être installée « toutes les dix à douze maisons » ? La 5G va-t-elle entraîner une surconsommation électrique ? « 20 Minutes » vérifie des affirmations au sujet de cette nouvelle technologie

Ce que dit l’infographie : « Une antenne toutes les dix à douze maisons »

« C’est un raccourci terrible », pointe Alain Sibille, professeur à Télécom Paris et secrétaire général d’Ursi-France (Comité national français de radioélectricité scientifique). « La 5G va faire appel à une fréquence un peu différente de la 4G, développe-t-il. La 5G va être à 3,5 GHz. Quand les générations avancent [3G, 4G, et 5G aujourd’hui], on monte en fréquence. Plus on monte en fréquence, plus la propagation est difficile. Ce qui veut dire que quand on monte en fréquence, il faut plus d’antennes car la portée est moindre. Les antennes du réseau vont se rapprocher un peu plus près des utilisateurs, en moyenne statistique. »

Ce possible rapprochement des antennes signifie que les antennes vont envoyer moins de watts, explique le scientifique : « Quand on se rapproche des utilisateurs, la propagation est plus facile. Donc on a besoin de moins de puissance. Si on a des cellules plus petites sur la 5G, on va émettre moins de watts. Ce qui peut paraître effrayant, ça peut plutôt être le contraire. J’ai tendance à dire que plus les cellules sont petites et plus les antennes du réseau sont proches des utilisateurs, mieux c’est. »

Une analyse partagée par Guy Pujolle, professeur émérite au Lip6, laboratoire de recherche en informatique de Sorbonne Université : « S’il y avait une antenne toutes les dix à douze maisons, ce serait absolument génial, puisque le débit est démultiplié avec le nombre d’antennes et que chaque antenne émet avec beaucoup moins de puissance. Il faut comprendre que, plus il y a d’antennes, moins c’est dangereux, puisque la puissance des émetteurs descend. » Le spécialiste voit toutefois mal les antennes se démultiplier : « Malheureusement, cela ne se passera pas comme cela, car ce serait beaucoup trop cher pour les opérateurs d’en mettre autant. »