Pressroom

Y a-t-il de l’intelligence dans l’intelligence artificielle ? (The Conversation)

Devrons-nous bientôt nous soumettre avec résignation à l’inévitable suprématie de l’intelligence artificielle ? Avant d’en appeler à la révolte, essayons de regarder à quoi nous avons affaire.

L’intelligence artificielle repose sur plusieurs techniques, mais son succès récent est dû à une seule : les réseaux de neurones, notamment ceux de l’apprentissage profond. Or un réseau de neurones n’est rien de plus qu’une machine à associer. Le réseau profond qui fit parler de lui en 2012 associait des images : un cheval, un bateau, des champignons, aux mots correspondants. Pas de quoi crier au génie. […]

Aucune forme d’intelligence ? Ne soyons pas trop exigeants, mais restons lucides sur l’énorme fossé qui sépare les réseaux de neurones de ce que serait une véritable intelligence artificielle.

Jean‑Louis Dessalles est maître de conférences à Télécom Paris. Il utilise l’intelligence artificielle pour modéliser et simuler la pertinence qui caractérise la communication humaine spontanée. Il  a écrit « Des intelligences TRÈS artificielles » aux éditions Odile Jacob (2019).