Pressroom

Libra : «Pour cerner de manière exhaustive ses utilisateurs, Facebook veut leurs données de transactions»

Pour David Bounie de l’école Télécom Paris, les intentions proclamées du géant du numérique avec sa monnaie virtuelle, comme l’inclusion bancaire, «tiennent surtout de la fable».
Directeur du département de sciences économiques et sociales à l’école Télécom Paris qui a créé une chaire «finance digitale», David Bounie réfléchit aux effets des innovations technologiques sur la sphère financière. Pour ce spécialiste des cryptomonnaies, le projet de monnaie numérique Libra est capital pour permettre à Facebook d’enrichir ses données vendues aux annonceurs publicitaires en ayant accès aux transactions de ses usagers. Mais son apport pour ces derniers resterait très limité en dépit des promesses et des garanties claironnées par le réseau social.

Et aussi : Libra ou la grande peur des banques centrales | « Ce sont les banques centrales qui vont décider de l’avenir du Libra de Facebook »