Pressroom

Présidentielle : comment des pirates ont (encore) réussi à prendre l’antenne de France Inter pendant une heure (Le Parisien)

Au soir du second tour de l’élection présidentielle, la première radio de France a été une nouvelle fois la cible, dans l’est parisien, d’une opération illégale de brouillage et de remplacement de ses émissions.

[…] « Il s’agit d’un piratage de radio analogue peu sophistiqué où un émetteur de faible puissance (100 W) a été dominé par un signal plus puissant émis par un appareil peu cher et à peine plus puissant de 200 W, mais sa localisation en hauteur a suffi à obtenir la bonne propagation », explique Alain Sibille, professeur émérite à Télécom Paris et spécialiste des ondes.

[…] « Ils ont dû rapidement arrêter la diffusion pirate, car c’est aussi une technique de radio facile à repérer pour les autorités, comme le signal est concentré depuis un seul point situé assez haut sur un immeuble », précise l’expert. […]

Image d’entête source Wallpaperzzz/Frinkylabs