Newsroom

SEAWave : comment évaluer les risques sanitaires liés à l’exposition aux champs électromagnétiques?

Partenaires du projet européen SEAWave, Télécom Paris et la chaire C2M (Modélisation, caractérisation et maîtrise des expositions aux CEM) développent des techniques de mesure innovantes afin de répondre à l’inquiétude du public au sujet des possibles effets des usages de la téléphonie mobile. Financé par l’UE à hauteur de 8 M€, le projet sera lancé en juin 2022 pour une durée de 3 ans. Entretien avec Joe Wiart, titulaire de la chaire C2M.[…]

Quel est l’enjeu de SEAWave, l’un des quatre projets sélectionnés, dont Télécom Paris est partenaire ?

À l’heure actuelle, de nombreux travaux, tels que ceux de l’ICNIRP (International Commission on Non-Ionizing Radiation Protection), ont été menés pour évaluer la conformité des équipements radiofréquence aux seuils de protection. Ces travaux sont majoritairement basés sur des méthodes ou des modèles conservatifs. SEAWave va contribuer à ces approches pour l’exposition aux ondes millimétriques (études in vivo et in vitro). Ces approches, par construction, considèrent les pires cas et surestiment l’exposition. Dans le même temps, pour une meilleure maîtrise des impacts possibles, comme dans le cas des études épidémiologiques, et sans sous-estimer les approches conservatives, il est nécessaire d’évaluer l’exposition réelle. Les travaux menés dans le cadre de SEAWave s’attacheront à établir des schémas d’usage potentiellement nouveaux ainsi qu’à estimer les niveaux d’exposition associés, et à les comparer aux schémas existants. Les actions porteront sur la surveillance, à l’aide de technologies innovantes, non seulement de la population générale, mais aussi de groupes spécifiques à risque, tels que les enfants et les travailleurs. […]

Image d’entête source chaire C2M