Pressroom

SFR donne le coup d’envoi de la 5G en France, le succès sera-t-il au rendez-vous ? (L'Usine Nouvelle)

SFR a ouvert le bal de la 5G en France en lançant le service à Nice avant l’extension prochainement à d’autres agglomérations. Il devrait être suivi par Orange, Bouygues Telecom et Free Mobile. Mais cette nouvelle technologie va-t-elle séduire les consommateurs français ?  

Les trois autres opérateurs télécoms – Orange Bouygues Telecom et Free Mobile- ne devraient pas tarder à suivre, avec la même promesse que celle de SFR de fluidifier l’internet mobile, d’accélérer le téléchargement de contenu ou d’améliorer l’expérience de jeux en ligne ou de suivi d’évènements sportifs. « Le démarrage va être progressif et très lent, souligne à L’Usine Nouvelle Alain Sibille, enseignant-chercheur à Telecom Paris . L’usage le plus immédiat reste celui de l’internet mobile sur smartphone disponible aujourd’hui auprès des Français principalement en 4G. »

 

Pour l’enseignant-chercheur, ce lancement s’apparente à un sprint publicitaire entre les opérateurs télécoms visant à leur donner une image d’innovateur.

SFR et probablement demain Orange, Bouygues Telecom et Free Mobile vendent la 5G comme un grand progrès. Alain Sibille doute que cela soit visible par les utilisateurs. « Les opérateurs ont choisi d’équiper en 5G des sites 4G existants, explique-t-il. Il s’écoulera beaucoup de temps avant qu’ils ne commencent à créer de nouveaux sites dédiés à la 5G pour offrir une bonne couverture. La possibilité de se trouver dans une zone couverte par la 5G reste statistiquement très faible. Même en zone de couverture, l’utilisateur lambda ne verra pas de bénéfices de la 5G. Le gain de performances est marginal en comparaison au passage de la 3G à la 4G. »