Newsroom

PAIRE : l'IA au service de la médecine nucléaire

Pierre Saudin est diplômé de Télécom Paris. Il est co-fondateur et dirigeant de PAIRE, une solution d’intelligence artificielle qui entend démocratiser l’utilisation de l’IA en médecine nucléaire. Interview.

Pourquoi avez-vous créé PAIRE ?

L’intelligence artificielle permet d’apporter des solutions pragmatiques à de nombreux problèmes métiers. L’imagerie médicale est en train d’être révolutionnée par cette technologie.

La médecine nucléaire, spécialité de l’imagerie médicale, s’intéresse au fonctionnement métabolique des patients, c’est-à-dire qu’elle répond à la question du « Comment ça marche ? » plutôt que du « À quoi ça ressemble ? » de la radiologie. C’est la référence en termes de diagnostic et de suivi en cancérologie. Plus particulièrement, l’examen de TEP-Scanner couple une information métabolique à une information anatomique, cela en fait le nec plus ultra de l’imagerie.

Aujourd’hui, le nombre d’examens de TEP-Scanner est en forte croissance (+10% par an) avec un nombre de médecins qui stagne. Ainsi, la charge de travail augmente et se répercute directement sur les files d’attente ou le temps de travail de chaque médecin.

PAIRE souhaite donc apporter une solution d’intelligence artificielle à la médecine nucléaire pour répondre le plus efficacement possible aux problèmes des médecins.

En quoi cela consiste-t-il ?

PAIRE utilise des algorithmes de machine learning pour aider le médecin dans son interprétation des examens de TEP-Scanner.

Une fois l’acquisition des images effectuée par la machine de TEP-Scanner, elles sont envoyées vers PAIRE qui procède à l’inférence des modèles. Ensuite, les résultats sont directement envoyés dans la console du praticien. Il reçoit donc des images enrichies en informations. Les tumeurs ont été identifiées et détourées. Cela permet à PAIRE de calculer les caractéristiques de ces tumeurs et de les rendre disponibles au médecin. Cela lui fait gagner du temps précieux, augmente la précision des mesures, évite les oublis et donne accès en routine clinique à de nouveaux indicateurs clés.

Pourquoi ce nom ?

PAIRE est le compagnon du médecin nucléaire, il l’aide et l’accompagne lors de son interprétation. Comme l’a dit Yann Le Cun [chercheur en intelligence artificielle et vision artificielle] :

« Bientôt, plus aucun radiologue (dont le médecin nucléaire) n’interprétera sans intelligence artificielle, le médecin et son outil seront indissociables. Ils formeront donc la PAIRE. »

PAIRE (logotype)Le logotype représente un perroquet, un animal très intelligent qui est capable de reproduire une action apprise par répétition, tout comme les algorithmes de machine learning à qui il faut plusieurs milliers d’examens pour être capable de réaliser une interprétation comme le médecin.

En quoi votre formation à Télécom Paris a-t-elle été utile à cette création ?

Télécom Paris est ma première formation et m’a permis de découvrir de nombreux sujets. En particulier, c’est grâce aux cours de Stratégie, Innovation et Marché que j’ai découvert l’entrepreneuriat qui m’a tout de suite passionné. Par la suite, j’ai complété cette découverte avec l’option entrepreneuriat à Télécom Paris puis le MSc X-HEC Entrepreneurs à HEC Paris.

En parallèle, le tronc commun et la filière Science des Données de Télécom Paris m’ont appris à apprécier les problèmes techniques et à comprendre leur réalisation. Cet apprentissage technique est un réel avantage dans toutes les discussions et permet de justifier ma légitimité à construire un projet à forte composante technologique.

La présidence du Bureau des Élèves de Télécom Paris est également ma première expérience en matière de gestion humaine, ma première occasion de gérer les conflits, apprendre à valoriser le travail humain et construire des projets communs.

Combien avez-vous d’utilisateurs ?

PAIRE a reçu son marquage CE en 2021 et est installé dans six centres de médecine nucléaire à travers la France. PAIRE a déjà accompagné les médecins nucléaires dans l’interprétation de plus de…

« Nous avons l’objectif de démocratiser l’utilisation de l’IA en médecine nucléaire en France puis en Europe. »

Quelles sont les perspectives de développement ?

Aujourd’hui PAIRE résout le problème grandissant de la surcharge des médecins. C’est un réel compagnon d’interprétation et tous les médecins le disent, bientôt tous seront accompagnés par ce genre de solution.

Par ailleurs, PAIRE permet aussi le calcul de nouveaux indicateurs, comme le TMTV (charge tumorale globale) ou le TLG (Total Lesion Glycosis). Ces nouveaux indicateurs sont un vrai pas vers la médecine de demain. Ils remplaceront à terme les indicateurs non exhaustifs vieux de plusieurs décennies (RECIST, PERCIST) et permettront d’avoir une médecine plus précise et plus efficace.

PAIRE veut doter les médecins d’outils utilisant les technologies de nos jours pour le bénéfice de tous.

Une nouvelle illustration de la raison d’être de Télécom Paris : former, imaginer et entreprendre pour concevoir des modèles, des technologies et des solutions numériques au service d’une société et d’une économie respectueuses de l’humain et de son environnement.

Image d’entête source Vectorpouch/Freepik