Pressroom

Les start-up sont-elles seules à innover ? (France Culture)

Portées par le modèle de la Silicon Valley, les start-up cherchent à se placer comme les fers de lance de l’innovation technologique, malgré l’existence de fragilités économiques majeures.

« Une start-up est une organisation temporaire à la recherche d’un business model industrialisable et permettant une croissance exponentielle », selon Steve Blank, entrepreneur pionnier de la Silicon Valley. Selon cette définition, une start-up ne vend pas un produit fini, ou ne sait pas le vendre, mais espère être en capacité de le faire dans l’avenir et convaincre des investisseurs de la même chose. […]

Les start-up, la meilleure structure pour l’innovation technologique ?

Si on considère le risque élevé inhérent à la poursuite de l’innovation de rupture, on peut se demander pourquoi le modèle des start-up est à ce point soutenu par l’État, les fonds d’investissements et les grandes entreprises.

Ce modèle est finalement une invention qui permet de contourner les risques de l’innovation, de l’exploration des possibles technologiques, sans les faire peser sur des entreprises déjà installées. [Celles-ci, comme Kodak] peuvent par ailleurs être réticentes à développer des technologies mettant en péril le statu quo du marché. […]

Pour tout comprendre au sujet des start-up, l’émission Entendez-vous l’éco? reçoit Thomas Houy, maître de conférences en management à Télécom Paris, Céline Antonin, économiste senior à l’OFCE, chercheuse associée au Laboratoire de l’innovation du Collège de France et Hervé Lebret, co-directeur d’Inria Startup Studio.
« 10 milliards d’euros de levées de fonds dans l’écosystème français, c’est le signe que le monde des investisseurs s’est structuré ; c’est aussi le signe que les start-up ont leur place dans l’économie. »

– Thomas Houy

Image d’entête source Rawpixel/Freepik