Newsroom

Programme National pour l’IA : Télécom Paris a lancé deux nouvelles chaires

Le 29 mars 2018, Emmanuel Macron a présenté, à l’occasion du colloque « AI for Humanity » la stratégie française en matière d’intelligence artificielle. L’objectif était clair : faire de la France un des leaders de l’IA en mettant l’accent sur la recherche, l’ouverture des données et les enjeux éthiques ou sociétaux. Suite à cet événement, un Programme National pour l’IA a été initié incluant la création de 40 chaires de recherche et d’enseignement en IA.

Le Programme National de recherche en IA

Initié en mars 2018 et piloté par l’Inria, le Programme National de recherche en IA sera déployé jusqu’en 2022 avec pour objectif de propulser durablement la France dans le top 5 des pays experts en IA à l’échelle mondiale et faire de la France le leader européen de la recherche en IA . Ce programme s’articule autour de 4 axes :

  • conforter, en France et en Europe, l’écosystème de l’IA,
  • engager une politique d’ouverture des données,
  • adapter le cadre réglementaire et financier, national et européen, et
  • définir les enjeux éthiques et politiques de l’IA.

À cette fin, le programme national pour l’IA a mobilisé un budget de 1,5 milliard d’euros dont 45% consacrés à la création de 40 chaires de recherche et d’enseignement en IA. Chaque nouvelle chaire se voit ainsi alloué un budget d’un demi million d’euros (budget complété par l’établissement accueillant la chaire et/ou le(s) cofinanceur(s)) ayant pour vocation le recrutement d’ingénieurs de recherche, doctorants et post-doctorants.

Deux chaires de Télécom Paris cofinancées

L’une des mesures du volet recherche du Programme National pour l’IA a été la création de l’appel à projet de l’ANR « Chaires de recherche et d’enseignement en IA (Chaires IA) » ayant pour ambition d’offrir à des chercheurs français et étrangers des moyens substantiels pour constituer une équipe et réaliser un projet ambitieux.

Parmi les quarante projets retenus, seize sont portés par des chercheurs faisant partie de l’écosystème DataIA et basés à Saclay et 2 sont portés par Télécom Paris.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Accent mis sur l’éthique de l’IA

Lors du congrès « AI for Humanity » du 29 mars 2018, le président de la République s’est engagé à créer un cadre éthique sur l’IA afin d’ajouter la transparence et la loyauté au cœur des algorithmes. Il a ainsi exprimé son souhait de créer un groupe international d’experts sur l’intelligence artificielle à l’instar du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GEIC). Le but étant d’organiser une expertise mondiale à ce sujet en mettant ces deux enjeux (transparence et loyauté) au cœur des futurs programmes d’éducation afin que les citoyens soient formés à ces transformations.

Dans cet élan, Télécom Paris a fondé en mai dernier l’initiative Operational AI Ethics, regroupant les travaux de quatre chaires de recherche et d’enseignement ayant ayant en commun parmi leurs thématiques de recherche l’IA éthique et qui collaborent pour créer une intelligence artificielle opérationnelle qui intègre, dès sa phase de conception, des outils éthiques au service de l’intérêt général.