Pressroom

Pourquoi il faut revoir les outils d’aide à la décision (Harvard Business Review)

Image d’entête source Affiches parisiennes

Le passage d’un contexte « risqué » à un contexte « incertain » peut être perçu avec anxiété ou, au contraire, avec enthousiasme. Une chose est sûre, les entreprises doivent se munir de nouvelles armes.
Par Valérie Fernandez, professeure à Télécom Paris, spécialiste d’économie du numérique, et Thomas Houy, maître de conférences en management à Télécom Paris.

L’idée selon laquelle le futur n’est pas prévisible est relativement ancienne dans le monde des affaires. Si bien que l’un des chercheurs en management les plus prolifiques du XXe siècle, Peter Drucker, s’en amusait déjà il y a plus de quarante ans, en indiquant avec dérision que la « meilleure façon de prédire l’avenir consistait certainement à le créer soi-même ».

Pour autant, la principale raison de cette incapacité persistante des acteurs économiques à prévoir s’est transformée au cours du temps. Au siècle dernier, les entreprises se trouvaient dans l’impossibilité d’anticiper parce qu’elles évoluaient dans un contexte réputé « risqué ». Tandis qu’aujourd’hui, si les entreprises demeurent incapables de prédire le futur, c’est davantage parce qu’elles font face à un environnement économique « incertain ».

Tous les articles sur le même sujet :