Newsroom

5G : l'expertise de Télécom Paris recherchée

Loin des raccourcis et des polémiques propres à ce sujet « brûlant », l’expertise des enseignants-chercheurs de Télécom Paris est recherchée, notamment dans les médias grand public.
Nos enseignants-chercheurs répondent aux questions – souvent inquiètes – sur ce déploiement à venir, aussi bien sur le plan technologique, le plan économique que sur celui des usages.

Risques pour la santé, oui ou non ?

  • Alain Sibille, enseignant-chercheur en micro- et nano-physique à Télécom Paris : «Les affirmations selon lesquelles les effets de la 5G pourraient être cancérigènes relèvent de la méconnaissance : « on ne sait pas, donc c’est possible », ce qui est une position compréhensible mais peut faire peur à tort. Depuis l’aube de l’humanité, l’exposition aux ondes était à un niveau très faible, on est donc en droit de se poser des questions lorsque celui-ci est largement dépassé par des émissions artificielles. De là à dire que les effets sont dangereux pour la santé, c’est tout autre chose.
    5G : l’onde d’un doute (France TV) – 12 nov.
  • « S’il n’y a pas d’effets sanitaires avérés, la vigilance doit être maintenue, et je recommande un principe d’attention », souligne Joe Wiart, chercheur en ondes électromagnétiques et responsable de la chaire C2M à Télécom Paris.
    Ce que va vraiment changer la 5G (Le Point) – 29 sept.

Environnement et sécurité, les maillons faibles ?

  • Pour Laura Draetta, les polémiques soulevées par la 5G ne sont pas totalement nouvelles. La maître de conférences en sociologie à l’école Télécom Paris voit certaines similitudes avec de précédentes controverses technologiques. Notamment celle entourant les compteurs communicants Linky, qui défrayent encore la chronique. La 5G relance la discussion autour de l’exposition humaine aux ondes électromagnétiques et l’impossibilité de s’y soustraire. Linky était aussi controversé, comme la 5G, pour ses implications environnementales : on lui a reproché de remplacer de millions de compteurs encore en état de fonctionnement en les transformant en autant de déchets électroniques, alors que la 5G préoccupe pour ses futures consommations énergétiques liées à la production des équipements et à leur utilisation.
    Pourquoi la 5G n’est pas une controverse technologique comme une autre (L’ADN) – 18 oct.

Quels usages ?

  • Que va changer la 5G dans notre quotidien ? Faut-il parler de révolution technologique ou ne s’agit-il que d’une « super 4G » ? La 5G va se mettre en place sur une dizaine d’années et il y a des étapes qui vont être assez importantes. La 5G actuelle, c’est une « super 4G ». Il y a peu de différences.
    Alain Sibille : « La 5G actuelle est une ‘super 4G’ » (La Revue des Territoires) – 05 jan.
  • Pour les particuliers, les applications seront très limitées. L’augmentation des débits et la faible latence de la 5G devraient doper principalement un nouvel usage : le cloud gaming, c’est-à-dire la possibilité de jouer à des jeux vidéo gourmands en ressources depuis son portable. Autre apport plus «gadget» : pouvoir télécharger en quelques secondes un film de plusieurs gigaoctets. « Je ne vois rien d’autre que la 5G puisse apporter directement au consommateur », reconnaît Alain Sibille […]
    En revanche, la 5G devrait intéresser davantage les entreprises : voitures autonomes capables de communiquer entre elles et avec les infrastructures, engins pilotés à distance sur les chantiers à risque, faculté d’opérer à distance en télémédecine[…] [Mais] la 5G ne pourra pas accomplir tous les miracles. En télémédecine, les ondes radio ne pouvant pas aller plus vite que la lumière, il sera inenvisageable de télé-opérer à plus de 150 km de distance si l’on veut garder une latence raisonnable », relativise Alain Sibille.
    5G, pourquoi elle pose tant de questions (Science & Vie) – 22 déc.
  • SFR et probablement demain Orange, Bouygues Telecom et Free Mobile vendent la 5G comme un grand progrès. Alain Sibille doute que cela soit visible par les utilisateurs. « Les opérateurs ont choisi d’équiper en 5G des sites 4G existants, explique-t-il. Il s’écoulera beaucoup de temps avant qu’ils ne commencent à créer de nouveaux sites dédiés à la 5G pour offrir une bonne couverture. »
    SFR donne le coup d’envoi de la 5G en France, le succès sera-t-il au rendez-vous ? (L’Usine Nouvelle) – 20 nov.
  • «Les grandes innovations de la 5G vont venir de l’industrie connectée, du développement de la communication de machine à machine (M2M). Mais cela va prendre du temps», prévient Alain Sibille.
    La France donne le coup d’envoi de la 5G (Le Figaro) – 19 nov.
  • « À chaque fois qu’il y a une nouvelle génération de téléphonie mobile, les déploiements ne sont pas instantanés, pour des raisons économiques.
    [Mais] La 5G présente des spécificités par rapport aux précédentes générations, qui reposaient beaucoup sur l’augmentation des débits. La 5G va se traduire aussi par de nouveaux usages. »
    5G : « L’installation des nouvelles antennes sera nécessaire à plus ou moins long terme » (Techniques de l’Ingénieur) – 13 oct.

Valeur ajoutée économique… ou coups marketing ?

Nouvelle ère d’opacité ?